Scorpionnage

Empruntes de cordialité et d’amabilité, les retrouvailles, 3ème du genre, entre la doyenne et le président Touré sont toujours significatives. C’est toujours, avec une pièce de 100 FCFA que Mme Sokona Kéïta accueille le président de la République. Le geste, ” tout un symbole ” pour le premier d’entre les maliens ne passe jamais inaperçu. ” Je me félicite qu’elle me fasse ce geste à chaque fois que je vienne lui rendre visite. Elle possède toutes ses facultés “, lâche le président ATT, très décontracté.

Le locataire de Koulouba, engoncé dans un grand boubou bleu, s’est permis même d’affirmer, sur un ton joyeux, vouloir déménager chez la Doyenne qu’il a présenté comme sa ” femme préférée “. Si ce choix du président ATT s’avérait vrai, il n’aura aucune difficulté à se caser.

En effet, les services du ministère du Développement Social, de la Solidarité et des Personnes Agées viennent de concrétiser une promesse du président Touré faite l’année dernière. En effet, Mme Sokona Kéïta s’est vue offerte une Maison équipée, dotée de toutes les commodités pour une personne très âgées.

Après la remise par le chef de l’Etat de quelques présents à la Doyenne (chapelet, tapis de prière, habits, fauteuil roulant…), la maison en question fut visitée par les hôtes du jour. Et la locatrice ne pouvait alors tarir de vœux à l’endroit de toute la nation. Elle égrènera alors un long chapelet de bénédictions pour notre cher Mali.  

La solidarité, une affaire de tous

Après cette visite, le ministre du Développement Social, de la Solidarité et des Personnes Agées, Harouna Cissé s’est rendu chez le Chérif Abdoulaye Haïdara (124 ans), à Lafiabougou secteur 3, et  Dagnon Koné (110 ans), domiciliée au camp du génie militaire. En ces lieux, les mêmes rituels eurent lieu : bénédictions, remise de cadeaux du Ministre à ces personnes âgées. Le ministre Cissé a tenu à préciser qu’au-delà du geste matériel ou financier de l’Etat et de la société civile, la chaleur humaine s’avère indispensable. Ce qui signifie qu’on doit accorder plus d’attention au niveau du voisinage.

Le thème retenu cette année par les plus hautes autorités est : ” Solidarité et Genre pour une Société plus équitable “. Pour le ministre social, ” Ce slogan est assez évocateur, si nous examinons aujourd’hui cette volonté clairement affichée au sommet de l’État pour harmonieusement conduire le développement du pays où  toutes les couches sociales unissent leurs efforts pour réaliser le Mali de nos ambitions “.

Avant d’ajouter : ”  C’est en cela qu’est dédié le présent thème du mois et ceci fondamentalement fait appel à des valeurs sociétales mais aussi comportementales car le socle demeure de toute évidence la non discrimination qui consiste à ne pas faire d’exclusion en raison du sexe “. Tout en prenant en compte les préoccupations des groupes spécifiques en faveur des services mis en place. Et dans la formulation des programmes et projets dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations bâtie par essence sur les politiques de solidarité et de protection sociale.

Par ailleurs,  il s’est appesanti sur les principes de la bonne gouvernance qui  prônent l’accès équitable aux ressources et traitement égalitaire des personnes. ” C’est toute la philosophie assignée au mois d’octobre où il s’agit pour tous les fils du pays de créer d’abord la richesse et ensuite en faire une saine redistribution “, a souligné Harouna Cissé, pour qui le symbole de ce mois dans sa noblesse nous oblige à traduire en acte concret cette solidarité  en termes d’égalité de chance pour toutes les catégories sociales en présence : riches ou pauvres, garçons ou filles, hommes ou femmes, jeunes ou aînés, ou personnes se trouvant dans une quelconque situation de vulnérabilité.  

La marraine nationale présentée à la presse

La 17ème Edition au plan national a comme Marraine Madame Aminata Touré, première femme Ambassadeur du Mali dont le courage, l’abnégation et le sens de la responsabilité ont été des valeurs ayant fortement inspiré  bon nombre des cadres de ce pays. Cette dernière a fait l’objet d’une belle présentation lors de la confé-presse de lancement jeudi à la Direction Nationale du Développement Social. Pour la circonstance, le doyen Ismaïla Konaté, vice-président du Comité de pilotage du mois, a reconnu le mérite de la marraine nationale. Avant de saluer le parrain de la première semaine, le Colonel Sidi Mohamed Sall, cardiologue. S’y ajoutent le parrain de la deuxième semaine, le Docteur Seydou Ousmane Diallo, médecin généraliste, membre de l’association des drépanocytaires du Mali; le parrain de la troisième semaine, Ousmane Dossolo Traoré, PDG de la Boulangerie Dossolo Traoré.  Enfin, la marraine de la quatrième semaine est Madame Coulibaly Aissatou Touré, Présidente de l’association des Femmes entrepreneurs du Mali.

Par ailleurs, le Dégé du Développement Social, Alassane Bocoum a fait étalage des activités de la dix septième édition qui sera célébrée sur l’ensemble du territoire national voire au-delà a été repartie entre quatre semaines thématiques à savoir : la Semaine des Personnes Âgées, la Semaine Thérapeutique, la Semaine des Personnes Handicapées et la Semaine de l’Économie Solidaire et Sociale.  

Assistance au 3ème âge

Comme l’a dit le ministre social, cette édition à l’instar des autres sera marquée par des évènements divers et riches durant les semaines thématiques notamment la remise de dons et d’objets divers aux couches vulnérables (Fournitures scolaires, médicaments, kits chirurgicaux, denrées alimentaires, motos, équipements sanitaires et informatiques, appareillages divers, vêtements, etc.).

S’agissant de la semaine des personnes âgées, on  peut noter l’organisation des consultations ophtalmologiques gratuites et des séances de dépistage de diabète, d’hypertension artérielle ; la tenue de conférences-débats et causeries intergénérationnelles ; l’organisation d’activités culturelles et sportives.

Rassemblés par Mahamane MAÏGA

Le Scorpion 07/10/2011