Résultat du scrutin du 28 juillet Le FDR émet des réserves

 

Dans sa déclaration, le président du front, Ibrahima N’Diaye, a souligné que cette sortie médiatique a pour but de prendre à témoin la presse sur d’éventuelles fraudes qui seraient en cours pour conduire IBK candidat pro-putsch  à la  victoire dès le 1er tour. Il a saisi l’occasion pour dénoncer l’attitude de certaines radios de la place qui diffusaient des résultats selon lesquels un des candidats serait en tête avec un maximum de voix.

“Nous mettons en garde toute tendance favorisant un candidat. Le FDR exprime la méfiance pour ne pas aller au pire”, a expliqué le président Ibrahima N’Diaye.

Quant au déroulement, le front dénonce les dysfonctionnements qui ont privé beaucoup de citoyens de leur droit civique.   
” Techniquement parlant ce n’est pas possible de donner les résultats à moins de deux heures. Le matériel nécessaire n’était pas réuni pour enclencher ce processus, surtout en ce temps d’hivernage. Vu le poids électoral des partis politique en lice, il est très difficile qu’un candidat ait la majorité au premier tour”, a mis en exergue le candidat de l’Union pour la République de la démocratie (URD), Soumaïla Cissé.

Autre point, l’alliance a dénoncé avec fermeté les propos partisans et mal placés du chef d’observation de la francophonie qui disait qu’un 2 e tour sera un gâchis pour le pays, ce qui prouve que les magouilles étaient menées avec la complicité des hommes en tenue qui d’ailleurs seraient en train de prendre la garde devant la maison d’IBK.
Ont pris part à cette conférence, les candidats Dramane Dembélé de l’Adéma/PASJ, Soumaïla Cissé de l’URD, Modibo Sidibé des Fare, et Jeamille Bittar de l’Umam.

Yaou KAWELE
L’ Indicateur Du Renouveau