Dans l’attente des résultats officiels La guerre des chiffres

Quatre heures après le scrutin présidentiel, aucun chiffre officiel n’est disponible,  alimentant ainsi la polémique entre les différents états-majors où on s’active depuis dimanche et présente des  tendances qui contredisent celles des autres. Ce jeu est surtout animé par les deux favoris qui se contredisent sur l’issue de ce premier tour. Alors que les partisans d’Ibrahim Boubacar Keïta évoquent une victoire dès le 1 er tour, ceux de Soumaïla Cissé soutiennent “inévitable ” un second tour. Pour l’instant, on s’assiste à une guerre des chiffres.

En effet, dans le camp d’IBK, on nourrit l’espoir  d’une victoire dès le premier tour, comme ils ont scandé pendant les dernières heures de campagne. Dimanche soir, certains ont même commencé à fêter au  siège du RPM et du domicile du candidat où on a déjà déployé un impressionnant dispositif de sécurité. Le porte-parole du candidat du parti du Tisserand, Mamadou Camara, interrogé par nos confrères de RFI, ne cachait pas son espoir d’une victoire dès le 1er tour.  “Nous avons nos propres équipes de centralisation des résultats qui viennent des remontées que nous envoient nos délégués dans chacun des bureaux de vote après dépouillement (…) Elles laissent entendre que le président IBK est en tête et pourrait créer la surprise avec une victoire dès le premier tour “. Là, on évoque un score qui avoisine les 56 %.

Cette perspective est écartée par le Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et la République au Mali (FDR), où on est convaincu qu’un “second tour est inévitable “.   “D’après nos informations, avec notre système de centralisation, même si rien n’est définitif, Soumaïla Cissé est en tête dans sept régions administratives sur huit. A ce moment précis, je pense que vraiment, un second tour est inévitable”,  annonce même le  porte-parole de Soumaïla Cissé et président des jeunes de l’Urd, Madou Diallo. Certains avancent même des chiffres et accordent près de 41% à l’ex-ministre des Finances.

Et déjà, le FDR est déjà passé au second tour. Hier après-midi, il a tenu une première réunion au siège de l’Adéma  en présence de quatre candidats pour peaufiner la stratégie pour le tour final prévu pour le 11 aout prochain. En attendant, c’est du côté du ministère de l’Administration territoriale où les regards sont tournés. On a appris hier que les résultats provisoires et officiels doivent être publiés au plus tard le 2 août.

Youssouf Coulibaly
L’ Indicateur Du Renouveau 2013-07-30 17:33:27