Parti SADI: Dr. Mariko auréolé, déroule

S’efforçant d’écraser les larmes de son émotion, le Dr. Mariko a dit haut et fort que le parti SADI est en passe de triompher en 2012.   

Dans le projet de société du parti,  il a passé en revue les grands axes : ” Notre parti nous a placé sa confiance, en nous désignant candidat à l’élection du président de la République, et aux législatives. Ma mission est ainsi toute désignée dans cette confiance que vous nous faites et que je ressens au plus profond de moi-même “. Avant de poursuivre : ” Le 1er devoir d’un président de la République est de se mettre au service de son pays, du peuple qui l’a élu ; (et non le peuple qui doit se mettre au service du président. Le 2è devoir d’un président de la République est d’être à l’écoute de son peuple. Et le 3è devoir d’un président de la République est de se mettre ardemment au travail, un travail collégial dans la transparence, l’honnêteté, la vérité, avec une éthique, le respect de l’autre et de soi même, le souci de l’autre, du peuple, le souci de l’Afrique”

En cela, le candidat auréolé de glorioles, propose d’agir dans le sens de l’affirmation de notre souveraineté en mettant à  l’eau les privatisations avant de procéder à la renationalisation des entreprises et sociétés stratégiques et l’organisation de la production avec l’implication des travailleurs dans leur contrôle et leur gestion. ” Il faut plus concrètement reprendre au compte de l’Etat National Démocratique et Populaire HUICOMA, CMDT, RCFM, BETRAM, COMATEX, SOTELMA, Orange, la Cimenterie, l’aéronautique. Pour le Dr. Mariko, sur de nouvelles bases, l’initiative privée doit être encouragée et concerner des capitalistes nationaux capables de créer, de produire contre les rentiers d’Etat et la bourgeoisie parasitaire.

Et de marteler que cette démarche ne saurait exclure les investissements étrangers bien organisés afin de préserver également nos intérêts nationaux.

En plus, il fait cas du monde rural en suggérant l’implication des paysans et éleveurs dans les organes de gestion.  S’y ajoute la nécessité  de relire les cahiers de charge de l’exploitation minière et inverser le taux d’intérêt en faveur du Mali, de vendre l’or au Mali à  travers les comptoirs installés au Mali, réparer les dommages environnementaux.

Par ailleurs, le candidat du parti SADI ambitionne de bâtir un Etat qui se réconcilie avec son peuple et ses travailleurs ; un Etat qui est au service du peuple et un Etat qui est soucieux de ses finances.

M.Maïga

Le Scorpion 29/06/2011