Jasmin Africain: WADE vulnérable ! ATTvacciné ?


En effet, le président Wade, lui-même, s’est souvent tapé  la poitrine et a été jusque là  convaincu : ça n’arrive qu’aux autres, pas lui: l’opposant, le stratège politique, le démocrate libéral, émérite ; n’en déplaise à  ses opposants et autres détracteurs. Mais que nenni ! Quelques semaines après ses accointances avec les insurgés du CNT de Benghazi et les leçons assenées à son ex-ami Kadhafi qu’il a sommé  de libérer le plancher au profit “de qui de droit”. Ses nouveaux amis à lui Wade. Voilà  que le 23 juin, les forces vives et démocratiques  du Sénégal comme jamais vu depuis au moins deux décennies, ont ramené  le vieux Wade (sur terre) à ouvrir grands les yeux aveuglés et les oreilles sourdes et renouer sinon d’avec la real politik du moins, la sagesse de Gorgui pour renoncer  à son dernier tripatouillage constitutionnel en faveur d’une monarchie à visage déjà découvert. La suite on la connait et patatras…

Le stratège Gorgui du Sopi est démystifié, son pouvoir et tout son stratagème sont à vau-l’eau. Et puis l’opposition, une frange importante de la société civile ne lui concèdent plus rien. Au contraire ! Il doit retirer sa candidature, son rejeton et tout ce qui lui ressemble ou lui est lié sont voués aux gémonies. Les casses de lundi et singuliè-rement de la Société d’Electricité sont passées par là. Wade et son régime seront-ils délestés de tout. Rien n’est moins sûr.

Pendant ce temps chez nous la DPG passée au crible (lundi dernier) a remis le couvert.  La classe politique a montré  à l’unisson sa décision de ne pas porter la camisole de force qu’est la réforme constitutionnelle. Ceux qui ne la dénoncent pas, ne l’approuvent pas sans ambages, quand ils n’affirment pas que la priorité  des priorités pour les 10 derniers mois de l’ère ATT reste les élections présidentielles et législatives, crédibles et transparentes, acceptées de tous et par tous.

Sa Majesté Zounzani 1er sortira-t-il de son autisme particulier sur cette question ? Entendra-t-il raison ? Se fera-t-il fort des récentes leçons (à ses dépens) de son mentor Wade ? Ecoutera-t-il les conseils patriotiques de l’honorable dépité  Me Amidou Diabaté et ses collègues de la majorité et de l’opposition parlementaires ? Il faut l’espérer. Pour lui et pour le Mali ! Et il sera ainsi vacciné. Contrairement à Wade…                                           

Mahamane Hamèye Cissé

Le Scorpion 29/06/2011