INSECURITE, PENURIE DE PASSEPORTS ET DE CARTES D’IDENTITE Le Premier ministre et quatre ministres devant les députés ce matin

759

 

Le débat démocratique sera animé ce matin à l’hémicycle par le Premier ministre Modibo Kéita, le ministre de la Sécurité, le général Sada Samaké, de la Défense et des Anciens combattants, Tiéman Hubert Coulibaly, et d’autres membres du gouvernement sur l’ampleur de l’insécurité, la pénurie de passeports et de cartes d’identité.

En effet, l’insécurité prend des proportions jamais égalées dans notre pays. Au sud, les braquages, vols à main armée, crimes, banditisme à grande échelle et tout récemment un attentat terroriste… Au nord, les tirs de roquettes succèdent aux explosions de mines.

Ce qui met en jeu la politique sécuritaire des autorités maliennes, et vaut aux ministres de la Défense et de la Sécurité d’être convoqués. L’attentat du 7 mars a révélé aux populations, bamakoises, surtout l’absence d’un dispositif de sécurité digne de ce nom les a amenés à prendre conscience de leur vulnérabilité face à des terroristes qui ne démordent pas.

Après l’assaut contre Mounirou Cissé, le ministre de la Communication, Choguel Kokalla Maïga, a annoncé que “désormais tous les véhicules non immatriculés, de jour comme de nuit, seront saisis. Le contrôle va s’intensifier à Bamako. Nous voulons que la population coopère en cela”.

Ces propos du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement pour beaucoup d’observateurs révèlent l’absence d’un système efficace de prévention. Ce matin, cette question sera à l’ordre du jour à la représentation nationale. A cela s’ajoute la pénurie de passeports et de cartes d’identité. Le phénomène est aujourd’hui une préoccupation importante, au point que le gouvernement doit s’expliquer devant l’Assemblée.

Bréhima Sogoba

Source: L’ Indicateur Du Renouveau