CRISE AU MALI Les Béninois compatissent avec les Maliens

Apollinaire (Béninois) :

“C’est un devoir régalien de montrer l’exemple aux Maliens que l’hospitalité est africaine et elle ne doit pas être un mot, mais un comportement que doit animer tout un chacun. Le Bénin est un pays d’accueil et nous devons montrer toujours cette valeur. Je partage les mêmes sentiments de douleurs avec mes camarades maliens. Ici au Bénin surtout quand on écoute la Radio France Internationale, on a le sentiment que les problèmes maliens sont de plus en plus difficiles à gérer. J’exhorte les dirigeants maliens d’abord et des autres de la Cédéao à tout faire pour que cette crise tombe dans l’oubli et que cela ne soit qu’un mauvais souvenir pour l’Afrique tout entière”.

Mohamed Camara (Guinéen) :

“Le Mali et la Guinée partagent les mêmes valeurs culturelles et ancestrales, le malheur du Mali est le nôtre et je mesure la souffrance des Maliens. Le Mali ne mérite pas ce qu’il traverse actuellement. Je souhaite un meilleur climat et que le processus de redressement de la démocratie soit une réussite totale. Pour le match Mali-Benin, je veux que le Mali gagne pour apaiser la tension des citoyens maliens et surtout ceux de la diaspora. Car le sport contribue aussi à la préservation de la paix et de l’intégration”.

John Evan Benoit (Béninois) :

“J’aimerais que ce match soit un match nul, mais je mets le Mali en garde de pouvoir respecter la promesse du nul. Je remercie Dieu d’avoir permis à tous les membres de la délégation malienne d’être bien arrivés chez nous au Bénin. Je prie ce même Seigneur de permettre aux Maliens de regagner le Mali en toute quiétude”.

Tahirou Siby (Malien) :

“Nous sommes dans une impasse totale surtout quand on entend les commentaires des journalistes internationaux (RFI), on a l’impression que le Mali est à feu et à sang. De notre côté, nous apprenons toujours les infos avec beaucoup de consternation. De tout cœur, nous souhaitons que la paix, l’unité nationale et l’intégrité territoriale reviennent au Mali”.

Nabila Ibrahim Sogoba, envoyé spécial au Bénin

L’ Indicateur Du Renouveau 04/06/2012