Projet de sulfure profond à Sadiola 200 milliards F CFA en vue pour le Trésor public

C’est en cours de production que les géologues de la Semos-SA ont découvert la présence d’un minerai de sulfuré profond, qui, s’il est exploité, prolongerait la durée de vie de la mine d’or de Sadiola d’au moins d’une dizaine d’années.

Sur la base de l’étude de faisabilité, le projet va apporter une contribution directe à l’économie malienne de près de 200 milliards de F CFA. Il permettra aussi de renforcer le partenariat fructueux que les opérateurs de la mine entretiennent avec les communautés environnantes.

Côté malien, c’est le ministre du Commerce, des Mines et de l’Industrie, Ahmadou Touré, qui a paraphé le document alors qu’il l’a été de l’autre côté par Christian Rampa Luhembwé d’Anglogolds Ashanti.

Pour le ministre Touré, l’exploitation du sulfuré profond de Sadiola va permettre certes une augmentation de la production d’or et par conséquent un accroissement des revenus sur l’économie de notre pays, mais va conforter également la position du Mali en tant que pays minier émergent dans la sous-région.

“Il ne fait aucun doute que ce projet suscite déjà beaucoup d’espoirs, notamment en matière de création d’emplois, de développement socio-économique et d’apports attendus de la mine pour le développement durable des communautés riveraines”, a souligné le ministre Ahmadou Touré avant d’engager la Semos-SA à mettre en place une véritable politique de communication et de développement socio-économique en vue d’impulser et de soutenir le développement des communautés vivant autour de la mine d’or de Sadiola.

Christian Rampa Luhembwé d’Anglogolds Ashanti s’est quant à lui félicité du bon partenariat que sa société entretient avec le gouvernement du Mali. “Nous espérons continuer ensemble à chercher des opportunités certaines, pour développer l’industrie minière au Mali”, a expliqué M. Luhembwé. Et d’ajouter que l’exploitation de ce minerai va requérir une consommation très élevée en électricité mais aussi et surtout l’acquisition d’équipements nouveaux et la construction d’une nouvelle usine.

A. D.

L’ Indicateur Du Renouveau 04/06/2012