VISION A LA TETE DE L’ETAT Faut-il croire aux projets de société ?


La démocratie permet aux candidats en lice pour les postes électoraux de présenter leurs projets de société afin de convaincre le maximum des électeurs à les choisir le jour du vote. Pour cela, on ne cesse de voir d’ambitieux projets de société des candidats à chaque élection, surtout à celle du président de la République.

Les Maliens en ont désormais l’habitude, rien ne les étonne plus en matière de projet de société des candidats à l’élection du président de la République du Mali. En plus de 20 ans de démocratie, ils en ont beaucoup entendu, mais avec des piètres réalisations électorales. Ils ont du mal à croire à tout ce que ces candidats disent.

“… Il faut voter pour accomplir son devoir civique, sinon personne n’a la garantie que les projets de sociétés des candidats à la présidentielle nous proposent seront réalisés. Ces projets servent seulement à convaincre l’électorat. Rien de plus. Les 2 précédents présidents démocratiquement élus en sont les exemples illustratifs”, tranche Mahambé Mariko, enseignant à la retraite.

Cette fois, dans les 27 projets de société, chacun fait part de ses belles initiatives pour résoudre les préoccupations majeures de la population malienne ; à savoir : la crise sécuritaire au nord de notre pays, la sécurité alimentaire, l’emploi des jeunes, l’école, la santé, la bonne gouvernance… Ils sont faits de telle sorte que s’ils sont exécutés correctement, le Mali peut se hisser en deux années seulement au rang des pays émergents.

Mais la mauvaise exécution des promesses faites lors des campagnes passées a déçu l’électorat malien, au point qu’ils ne croient guère aux projets de société. La boutade dit que le Malien est le n°1 dans la conception des projets, mais le dernier quand-t-il s’agit de sa réalisation.

Youssouf Coulibaly

L’indicateur Renouveau 2013-07-19 07:55:55