TOUAREG CONTRE ISLAMISTES AU NORD Tensions accrues entre le MNLA et Ançar Eddine


Tensions accrues

Le porte-parole du MNLA, Attaye Ag Mohamed, a imputé la fusillade au groupe proche d’Al-Qaïda, soulignant que l’accrochage avait été bref. “Des membres d’Al-Qaïda ont empêché nos véhicules d’entrer dans la ville. C’est un incident mineur”, a-t-il dit, sans fournir de bilan détaillé.

D’après un habitant, qui a préféré ne pas être nommé, cet affrontement survient après plusieurs tentatives des combattants d’Ançar Eddine de désarmer les membres du MNLA, dont la principale position est l’aéroport. “Le MNLA ne s’entend pas avec Ançar Eddine (…) Ça fait une semaine que c’est très tendu”, a-t-il dit. Le 8 juin, des combattants du MNLA et du groupe islamiste Ançar Eddine s’étaient déjà affrontés à une vingtaine de kilomètres de Kidal.

Un projet de fusion jamais finalisé

Dans la foulée du coup d’Etat militaire du 22 mars qui a chassé du pouvoir le président Amadou Toumani Touré, le MNLA et les milices islamistes se sont emparés de plusieurs villes du nord du pays, parmi lesquelles Tombouctou, Kidal et Gao.

A la fin du mois de mai, les rebelles touaregs et l’organisation islamiste avaient accepté d’unir leurs forces et de créer un Etat islamique indépendant dans le nord du Mali. Mais le projet de fusion n’a jamais été finalisé en raison notamment d’un différend concernant l’application de la charia, la loi coranique.

L’ Indicateur Du Renouveau 15/06/2012