Terrorisme au sahel :Le général Gabriel Poudiougou à Nouakchott pour renforcer la lutte anti-Aqmi

“C’est une visite de quelques jours. Tous les problèmes sécuritaires seront abordés, surtout que cette visite intervient quelque jours après l’arrivée dans notre désert de la relève des troupes mauritaniennes”, a affirmé la même source.

L’armée mauritanienne est présente dans le nord du Mali où elle a mené en juillet et septembre des opérations contre des unités d’Aqmi très actives dans cette zone où l’une d’elles détient depuis mi-septembre sept otages étrangers (cinq Français, un Malgache et un Togolais), enlevés au Niger.

Le responsable de l’état-major malien a rappelé que son pays “occupe actuellement la présidence de l’état-major commun installé à Tamanraset (sud de l’Algérie)”. “C’est donc normal, nécessaire, de parler des problèmes communs à tous les pays de cette zone”, a-t-il affirmé, en soulignant la “détermination” du Mali à combattre le terrorisme.

Confrontés aux actions d’Aqmi, l’Algérie, la Mauritanie, le Mali et le Niger ont mis en place en avril un état-major commun basé à Tamanrasset pour coordonner leurs opérations contre ce groupe.

Il s’est réuni peu après l’enlèvement des otages étrangers au Niger, réunion qui a été suivie d’une autre rencontre à Alger des chefs des services de renseignement des quatre pays, au cours de laquelle a été créé un centre commun de renseignement

L’ Indicateur Renouveau 08/11/2010