QUOTA DE LA FILIERE PRIVEE AU HAJ-2016 7500 pèlerins pour 203 agences de voyages

Tierno Amadou Omar Hass Diallo

QUOTA DE LA FILIERE PRIVEE AU HAJ-2016
7500 pèlerins pour 203 agences de voyages

Sur les 9000pèlerins maliens autorisés à accomplir le cinquième pilier de l’islamaux lieux saints, la filière privée aura 7500 à répartir entre 203 agences.Le coût du voyage religieux s’élève à 2 750 000 F CFA TTC.

La commission d’organisation du pèlerinage sur les lieux saints de l’islam, pour la filière privée, a lancé le samedi dernier sa campagne 2016 dans la salle de conférence du gouvernorat de district de Bamako.
La cérémonie a enregistré la présence du ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Ndiaye Ramatoulaye Diallo, du représentant du Haut conseil islamique, Ibrahima Kontao, et de la présidente de la commission d’organisation du hadj de la filière privée, Mme Cissé Fadimata Kouyaté.

Les acteurs de la filière privée ont expliqué les dispositionsprises cette année qui sont du reste dépendantesdes nouvelles dispositions prises par les autorités saoudiennes pour un pèlerinage dans les règles de l’art.

Selon Mme Cissé Fatoumata Kouyaté, il s’agit d’accélérer la cadence, car cette année l’Arabie saoudite a pris de nouvelles dispositions en vue de mieux gérer le flux humain. “Le système électronique commencé en 2014 se poursuit avec de nouvelles phases. En plus des formalités de contrat qui se font sur la plateforme électronique, il y a le groupage de service pour le visa”.

Il s’agit, selon Mme Cissé, de joindre concrètement les contrats d’hébergement, de restauration, de transport à la demande de visa.
Cette année, le traitement se fait de manière électronique et à la fin, il y a un numéro d’identification qui sera attribué à chaque candidat. Après cette étape, les passeports seront déposés au consulat pour apposer le visa.

Cependant, le Mali est un peu en retard dans le dispositif, car jusqu’à présent le compte bancaire n’a toujours pas vu le jour, ce qui fait craindre certains acteurs.

En attendant, Ndiaye Ramatoulaye Diallo a exhorté les agences de voyage à la concertation, la cohésion, la solidarité et l’organisation pour porter haut le drapeau du Mali. Selon elle, l’Etat et la filière privée devront se donner la main pour surmonter les difficultés.

Zoumana Coulibaly
Source:L’indicateur du Renouveau 10/05/2016