“Le front du refus n’est pas représentatif “, selon Madani Amadou Tall

Selon Madani Amadou Tall,  20 ans âpres, certains articles de la Constitution du 25 Février 1998 méritent d’être revisités en vue d’une amélioration de notre système démocratique. Il a par même occasion invité tous les citoyens à soutenir sans réserves les reformes qui ne touchent pas la durée du mandat du président de la République, le mode soufrage, etc. .Pour le président de l’ADM, ceux qui s’agitent contre la reforme n’ont rien a proposer aux Maliens en dehors des tentatives de faire un fond de commerce. Il pointe notamment du doigt le front du refus (l’UNTM, La COMODE et Société Civile) que le président de l’ADM qualifie de “minorité” peu représentative.

M.Tall estime par ailleurs que tout démocrate doit participer au débat de la reforme et faire des propositions. A propos de ceux qui pensent que le temps est court pour effectuer  la reforme, le président de l’ADM, qui s’est dit déçu par leur comportement, pensent qu’ils ne font aucune proposition. Et d’expliquer au passage que l’actuelle Constitution a été élaborée en 14 mois grâce a la volonté des maliens.  Pour ce qui est des pouvoirs exorbitants conférées au président de la République par les nouveaux textes, Madani Tall  n’y voit aucun inconvénient car, à ses yeux, “notre Constitution est en grande partie de la Constitution Française.

A propos de la candidature de son parti à l’élection présidentielle de 2012, le président  de l’ADM trouve que la question n’est pour l’instant pas prioritaire dans sa famille politique surtout préoccupée par une bonne implantation sur le territoire national. L’ADM est aujourd’hui présent dans les 45 cercles du mali avec plus de 45 élus municipaux, s’est d’ailleurs réjoui M. Tall.

A.TOURE

Aurore 12/09/2011