HISTOIRE DE FEMMES La tendance “body”

De nos jours, il difficile de sortir dans les rues de Bamako sans rencontrer ces jeunes filles qui ont la mode dans le sang. Elles portent jupe, pantalon, short, collant ou pagne’ gracieusement accompagnés d’un seul vêtement  fétiche, “le body”. En effet, les body sont appelés hauts en opposition aux bas qui sont généralement soit des pantalons, soit des jupes, etc.

Comme tous les vêtements et accessoires de mode féminins, le body existe en diverses couleurs pour un plus large choix des consommatrices. Il en existe également en différente forme partant des manches longues aux cols enroulés en passant par les manches courtes, les dos nus, les bustiers et nous en oublions !

Pour Fatoumata affectueusement appelée Fatim, le body est le vêtement le plus adéquat pour apporter plus de féminité et de grâce au corps. “Pour moi, il est impossible d’imaginer la mode sans le body. C’est l’un des vêtements que je porte le plus. J’en ai plus d’une trentaine dans mon placard. Les couleurs varient selon le goût et le choix de tout un chacun. Moi je préfère les roses et les couleurs sobres comme le noir ou encore le marron.

Le rose parce que c’est ma couleur préférée, le noir et le marron parce qu’ils sont discrets et peuvent s’adapter à presque toutes les autres couleurs de pantalons, de jupes ou  de chaussures. Je porte en général les body parce que ça me met à l’aise contrairement aux pagnes cousus qui me donnent l’impression être trop encombrée. Mes body sont divisés et rangés en deux catégories, ceux de la journée et ceux de la nuit. Dans la journée, pour partir à la fac, je porte soit des manches longues soit des manches courtes avec le dos fermés mais toujours classe. La nuit, je préfère les décolletés, les dos nus, les sexys pour une virée en boîte, ou pour aller au restau avec mon amoureux.

Pour cela, rien de plus glamour qu’un body pour affiner discrètement ma silhouette. Pour moi le body est devenu un accessoire incontournable de séduction.  Je profite de cette occasion pour dire à mes sœurs de contrôler leur manière de porter les ‘body’. Evitez de porter des ‘hauts’ ultras sexys ou sautés pour aller à l’école ou en ville. Bref, sachez où, quand et à quelle occasion porter vos hauts sexys. Pour ce qui est du textile, mes body sont plutôt en coton et en dentelle. Mais sur le marché, il en existe en plusieurs autres types de matières comme le voile, le nylon, le lin, etc. Ses  prix varient selon les marques et les modèles.

Il y en a pour toutes les bourses. Le seul problème avec ces ‘body’, c’est qu’ils se détériorent au fil des mois, ils se démodent également comme tout autre accessoire de mode. Ainsi, on peut acheter un body à 10 000 F CFA et quelque mois après le même peut se vendre 2000 F CFA. Presque chaque semaine il y a un nouveau body sur le marché toujours plus joli et plus travaillé que les précédents. Bon nous, les filles, sommes obligées de suivre cette tendance au risque être démodées ou de ne pas être tout simplement à la page. Celle de la mode bien sûr”.

Phénomène de mode ou tendance actuelle, le body est le vêtement le plus porté et le plus prisé par les jeunes filles. Et la mode… n’a pas fini de faire ses victimes.

Kadidiatou Djiré

L’ Indicateur Du Renouveau 04/06/2012