PRESIDENTIELLE A SEGOU Démarrage normal du scrutin malgré quelques difficultés organisationnelles

«Le scrutin a démarré dans la région de Ségou à 8 heures. J’étais en contact avec tous les préfets et ils m’ont assuré que tous se passe bien», a rassuré le gouverneur de région, Thierno Boubacar Cissé, interrogé par nos soins. Le chef de l’exécutif vient ainsi accomplir son devoir civique au bureau de vote du centre administratif. “Je viens d’accomplir mon devoir civique, un acte citoyen au nom de la démocratique pour notre pays et pour le dialogue et la réconciliation nationale entre les fils de ce pays. C’est un grand jour et un moment historique que nous devrons avoir pour le reste de l’histoire qui nous unis. Tour des différents centres et bureaux pour voir l’affluence de ce matin sur plan organisationnel et avoir l’impression des uns et des autres. Et cela a été une grande satisfaction pour moi et ma délégation qui m’a accompagné. Ce que j’ai vu me rassure, par rapport au nouveau président qui va être élu dans les jours à venir”.

Auparavant, le candidat Mountaga Cheick Tall a accompli son devoir citoyen au centre Bandiogou Bouaré. Ce dernier a fait son entrée à 7h 52 et il était le premier à voter dans le bureau N2. De ce fait, il n’a pas caché son sentiment d’avoir accompli son devoir citoyen. « Je remercie Alllah Soubahana Watalla d’avoir permis que ce jour arrive et de m’avoir permis d’accomplir ce devoir citoyen. En ce moment précis, j’ai une pensée très forte pour nos compatriotes qui malheureusement ne peuvent accomplir ce devoir citoyen chez eux. Ils seront obligés de le faire en dehors de leurs foyers pour des raisons que nous savons tous. J’ai également une pensée pour celles et ceux qui ne pouvaient pas, même s’ils le souhaitent accomplir ce devoir citoyen parce qu’ils n’ont pas pu rentrer en possession de leurs cartes Nina. Je souhaite une très bonne journée électorale et une participation très forte afin de permettre de donner aux autorités à venir (je souhaite que ça serait moi), une légitimité très forte pour faire face aux multiples défis qui assaillent notre pays”, a-t-il déclaré.

Si dans les centres de vote que nous avons pu visiter, la situation est normale, des difficultés sont constatées au niveau de la localité de Bla où certaines communes n’ont pas pu avoir leurs matériels à temps. Idem dans le cercle de Ségou où des mandateurs de candidats se plaignent du fait que les noms de leurs délégués ne figurent pas dans les centres et bureaux de vote. «Je n’ai pas pu avoir la liste de mes délégués dans les différents bureaux de vote à Ségou, y compris l’ensemble des communes du cercle. Alors que ces dites listes ont été déposées auprès du préfet du cercle de Ségou. Quand nous avons eu au téléphone le préfet, il nous a répondu qu’il avait envoyé les listes à leurs destinations. Compte tenu de ce fait, le MPR n’est pas du tout d’accord avec cette injustice et que nous portons plainte contre qui de droit », a regretté  Mamadou Traoré, mandateur du  MPR auprès du cercle.

En tout cas, chefs de centre, agents électoraux, forces de sécurité et observateurs font remarquer que le scrutin se déroule normalement dans la matinée et que dans les centres et bureaux de vote, l’affluence a commencé. Selon un habitué des élections de la région, mais il faut atteindre l’après-midi pour voir la grande affluence.
En attendant, la mobilisation ne faiblit plus ; les mandateurs des différents candidats s’activent pour faire voter le maximum  d’électeurs.

Mahamane Cissé, envoyé spécial à Ségou

L’indicateur Renouveau 2013-07-29 09:04:23