Nigeria: 5 attentats à la bombe contre des églises du Nord du pays

“Les chiffres des personnels médicaux font état de 21 tués et 101 blessés dans les attentats et les émeutes”, a déclaré ce responsable, s’exprimant sous couvert d’anonymat. D’autre part, un couvre-feu de 24 heures a été décrété dans l’Etat de Kaduna, selon des responsables.
Attaques successives

Deux attaques ont d’abord visé deux églises de la ville de Zaria. La NEMA et des habitants ont expliqué que les explosions s’étaient produites dans deux secteurs de la ville déjà frappée dans le passé par le groupe islamiste Boko Haram.

Des habitants ont aussitôt dit craindre un lourd bilan dans les attentats à la bombe perpétrés contre la cathédrale catholique du Christ Roi et l’église évangélique de la Bonne Nouvelle.

Peu après, des responsables indiquaient qu’un troisième attentat à la bombe avait eu lieu contre une église de Kaduna, la capitale de l’Etat du même nom distante de quelques dizaines de kilomètres de Zaria. Deux derniers attentats sont venus s’ajouter aux trois premiers, toujours dans cet Etat.
Précédents

Dimanche dernier, des attentats revendiqués par les islamistes de Boko Haram avaient visé deux églises du centre et du nord-est du Nigeria, faisant quatre tués, dont un kamikaze, et une cinquantaine de blessés.

Un porte-parole de Boko Haram avait déclaré que ces attaques voulaient démontrer que le groupe restait actif malgré les opérations de répression des forces de sécurité nigérianes.

Boko Haram multiplie depuis mi-2009 les attentats contre les responsables gouvernementaux, les forces de sécurité et les minorités chrétiennes dans les villes du nord à majorité musulmane. Ces violences ont fait plus d’un millier de morts depuis cette date.


(ats / 17.06.2012 19h21)