Mines:La société Randgold a injecté 170 millions de dollar dans les caisses de l’Etat en 2013

Au cours de ce conseil d’administration, la société a assuré avoir injecté 170 millions de dollar de taxes et redevance dans les caisses de l’Etat malien en 2013. C’est ce qu’a affirmé à Loulo le directeur exécutif de Randgold, Mark Bristow, accompagné pour la circonstance du directeur général du complexe Loulo-Gounkoto, Chiaka Berthé ; du directeur régional du groupe Randgold pour l’Afrique de l’Ouest, Mahamadou Samaké ; du directeur des opérations du groupe Randgold de l’Afrique de l’Ouest, Samba Touré et plusieurs autres travailleurs de la société.

L’occasion était opportune pour M. Bristow de faire le point de la situation de ses différentes mines au Mali, mais aussi pour souligner la bonne coopération entre la société et l’Etat malien. “Le Mali et la société Randgold ressources ont une longue histoire d’un partenariat mutuellement satisfaisant et ont surmonté ensemble de nombreux défis, pas seulement de nature économique”, a précisé le directeur exécutif, Mark Bristow.

Sur le plan économique, la société Randgold contribue de manière efficace au développement de l’économie malienne. En 2012, les mines de Randgold au Mali ont à elles seules représenté plus de 10,8% du PIB national. Pour cette année, la société devrait reverser quelque 170 millions de dollar directement à l’Etat malien sous forme de taxes et redevance, assure M. Bristow. En plus de cela, la société emploie 5 100 Maliens sur les mines de Morila, de Loulo et de Gounkoto, dont plus de 480 emplois locaux sur le complexe Loulo-Gounkoto, et les équipes de direction de ces différentes mines sont majoritairement maliennes, a précisé le directeur exécutif.

Le directeur général du complexe Loulo-Gounkoto, Chiaka Berthé, assure que les travaux miniers de Randgold se font dans les normes nationales, internationales… Et que tous les moyens sont mis en place en matière d’ingénierie pour l’augmentation de la production tout en évitant le maximum possible les risques de travail et la dégradation de l’environnement. Cela se fait par l’augmentation de la capacité de l’usine, de la production de l’or. La construction du moulin primaire, du dépôt de minerais, de l’extension centrale électrique, de conversion fuel lourd et de remblai pour le souterrain sont des justificatifs de l’engagement de la société dans ce sens.

La société a aussi beaucoup investi dans le développement communautaire à travers la construction des salles de classe et les dons des fournitures scolaires, l’accès à l’eau potable (tous les villages environnant ont leur forage d’eau potable), la remise des matériels médicaux, des médicaments…. La protection de l’environnement est aussi une des priorités de la société pour la sécurité de la population locale. Ainsi, la surveillance des eaux, le contrôle de la qualité de l’air et la gestion des déchets sont suivi de très près par la société Randgold. La société investit aussi dans le développement durable en encourageant l’agrobusiness.
Malgré ces différentes réalisations, la société est confrontée aux défis d’orpaillage, de formation et conversion de la main-d’œuvre locale et de l’engagement des autorités coutumières, communales, régionales et nationales.

Youssouf Coulibaly
L’Indicateur Du Renouveau 2013-08-05 08:14:02