MIKE SYLLA VEUT METTRE SON EXPÉRIENCE AU SERVICE DE SON PAYS

Dakar, 15 mai (APS) – Le styliste sénégalais Mike Sylla, créateur de la marque “Baïfal Dream’’, a fait part de son souhait de faire bénéficier son expérience dans la mode à son pays à travers l’organisation, en décembre, de la première édition d’un festival dénommé “Afro Sapiens”.

“Vous savez, cela fait vingt-cinq ans que je sillonne les plus grands podiums de ce monde, avec à la clé, une notoriété et des récompenses énormes. Mais en y réfléchissant de près, je pense qu’il est grand temps pour moi que je fasse quelque chose chez moi pour que ma communauté puisse en bénéficier”, a-t-il déclaré dans un entretien avec l’APS.

Présenté comme un artiste pluridisciplinaire, il a décidé d’organiser cette année, avec toute une équipe de collaborateurs, la première édition du festival Afro sapiens, avec des activités de diverses natures, ateliers, master classe, conférences, projections de films, perfs et expos de peinture, danses, défilés de mode, gastronomie, concerts, créations free market Dakar etc.

Le festival prévu du 18 décembre 2019 au 5 janvier 2020, “de concert avec les autorités étatiques, va être une plateforme périodique de rencontres capable de donner aux jeunes, aux artistes de vivre pleinement de leur art”, a expliqué Mike Sylla.

En plus, a-t-il ajouté, “on verra comment travailler avec eux au niveau des multimédias pour leur donner plus de visibilité à travers le monde, mais aussi comment organiser un afro fashion week à l’instar du freemarket que j’ai créé à Paris”.

Le styliste designer a souligné que l’évolution de la mode et de la création artistique au Sénégal est dans une “bonne dynamique” avec “des gens qui ont de belles idées à faire valoir”.

Présenté comme une “figure de l’activisme culturel” de la fin des années 80 à nos jours, l’artiste pluridisciplinaire met notamment à l’honneur à travers ses 26 ans de “prolifération créative”, son talent et le rayonnement qu’il apporte à la mode africaine comme contribution à la culture universelle.

Natif de La Medina, un quartier de Dakar, Mike Sylla est un artiste de multiples influences, ’’imprégné de ce quartier populaire qui transpire la culture profonde de l’Afrique de l’Ouest’’. Ce qui lui a certainement permis, à travers ses œuvres, de ’’créer une belle alchimie entre l’Afrique et l’occident en valorisant l’art porté’’.

“Je me définis tout simplement en tant que concepteur développeur, plutôt que rassembleur. Ce qui me plait dans cette idéologie est de sortir du cadre artistique et d’aller vers l’humain. Tout le travail vise à faire du développement dans un esprit de partage, comme je l’ai appris à mon quartier de la Médina à Dakar”, expliquait-il récemment dans une interview accordée à TV 5, chaîne de télévision internationale francophone.

Il a reçu le 6 octobre 2018 à Birmingham au Royaume-Uni, le prix “Bexlive International Fashion Couture Award 2018” pour sa contribution à l’innovation et à la mise en marche de nouvelles idées de création artistiques et culturelles.

Mike Sylla avait auparavant reçu plusieurs distinctions parmi lesquelles figurent “Designers Choice Award” de Miami (premier africain à l’obtenir) en 2013, et l’International Excellence Award d’Indiana Black Expo (Etats-Unis) pour le meilleur designer et pour son travail artistique effectué au sein de la diaspora Africaine ou afro dans le monde.

MK/ASB/OID/AKS