LE MNLA prêt à renoncer à l’indépendance de l’Azawad


Ces premiers contacts “officiels” entre le MNLA et Tiebilé Dramé, émissaire du président malien par intérim Dioncounda Traoré, ont eu lieu dimanche à Nouakchott, selon le leader de la rébellion basé en Mauritanie, Hamma Ag Mahmoud.

Le MNLA a proclamé unilatéralement “l’indépendance” du Nord-Mali, une déclaration unanimement condamnée au Mali et à l’étranger. Mais cette “indépendance peut être négociée dans le cadre d’une fédération du Mali”, a affirmé le responsable rebelle.

La rébellion touareg a cependant été marginalisée dans le Nord-Mali par Ansar Dine (défenseur de l’islam, en arabe), appuyé par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Ansar Dine, opposé à l’indépendance de l’Azawad mais pour l’imposition de la charia (loi islamique) au Mali, a proposé aussi de dialoguer avec les autorités de transition qui doivent finir d’être mises en place à Bamako.

 

L’ indicateur Du Renouveau17/04/2012