Le gouvernement distribue des licences pétrolières à la veille de son départ

Circle Oil Ltd, une compagnie qui opère déjà en Egypte, au Maroc ou encore en Tunisie, est désormais autorisée à “effectuer pour son compte, sur les blocs 21 et 28 du bassin de Taoudéni, les activités de recherche d’hydrocarbures et, en cas de découverte de gisements commercialement exploitables, les activités d’exploitation”, a expliqué le gouvernement. Elle s’est engagée en contre partie à investir au minimum 6,5 millions de dollars sur le bloc 21 et 3,9 millions de dollars sur le bloc 28.

Quant à la compagnie tchèque New Catalyst Capital Investments, inconnue dans le secteur des hydrocarbures, elle a obtenu carte blanche pour la recherche, l’exploitation, le transport et même le raffinage des hydrocarbures liquides ou gazeux sur le bloc 4 du bassin de Taoudéni… Elle s’est engagée à investir au minimum 69 millions de dollars.

Il paraît pour le moins étonnant que des engagements d’une telle ampleur puissent être souscrits à la veille d’élections générales, retirant ainsi au nouveau président issu des urnes cette prérogative essentielle pour l’avenir économique du pays.

Youssouf  Coulibaly

L’  Indicateur du Renouveau2013-07-30 17:36:36