LE DEPUTE YAYA SANGARE, A PROPOS DE L’ENGRAIS FRELATE : “L’acte de Bafotigui Diallo est hautement patriotique et salvateur”

yaya Sangare

D’abord le député Sangaré s’étonne : “Comment comprendre aujourd’hui que le ministère chargé de l’Agriculture et l’association faitière qui parle au nom de l’ensemble des producteurs du Mali, il s’agit bien de l’Apcam, soient assez naïfs pour que des opérateurs économiques malhonnêtes puissent s’infiltrer dans notre système agricole pour pouvoir vendre ce genre d’engrais de mauvaise qualité étant donné d’ailleurs que des informations avaient été données par le ministre ivoirien de l’Agriculture ?”.

Il s’étonne également du fait que des précautions ne soient pas prises pour empêcher l’utilisation de cet engrais par les producteurs. Avant de poursuivre que tous ceux dont les noms sont cités dans cette affaire d’engrais qui nuit non seulement à la santé de la population mais qui va certainement impacter la production agricole de l’année en cours puissent répondre et que les sanctions tombent le plus vite possible.

L’honorable Sangaré dit être prêt à apporter tout son soutien à son collègue Bafotigui Diallo, parce qu’il estime que son acte est hautement patriotique et même salvateur pour l’ensemble des Maliens.

Pour lui, le député a pour mission principale le contrôle de l’action gouvernementale. “Mais si le gouvernement pose des actes qui ne vont pas dans la bonne direction, il est du devoir des représentants du peuple de penser au Mali et uniquement au bonheur des Maliens”. Il ajoute qu’une majorité n’a de sens que si elle œuvre pour le bien-être des Maliens et chacun est et restera comptable des actes qu’ils posent.

Le député élu à Yanfolila conclut en disant que “ce n’est pas parce que nous sommes de la majorité que nous devons nous taire sur les graves situations qui peuvent entacher la crédibilité de notre pays ou même écorcher l’image du président de la République qui a été porté à la tête de l’Etat par une grande majorité des Maliens. Appartenir à une majorité ne constitue ni une caporalisation ni une compromission”. Il réaffirme son soutien entier et total à Bafotigui Diallo qui se trouve aujourd’hui orphelin dans ce dossier.

Il faut noter que ce scandale a été révélé le 19 mai dernier par l’honorable Bafotigui Diallo suite à des questions écrites adressées du ministre du Développement rural que nous avions publiées.

Oumar B. Sidibé

Source: L’Indicateur du Renouveau 10/06/2015