JEAMILLE AU STADE OMNISPORT MODIBO KEITA “Je ferai du Mali un pays émergent”


Jeamille Bittar, candidat à la présidentielle du 28 juillet prochain sous les couleurs du parti Umam, a organisé un grand meeting le dimanche 21 juillet 2013 au stade omnisport Modibo Keita. C’était en présence de plus d’une dizaine de milliers de militants et de sympathisants du parti. Jeamille Bittar a fait son entrée dans le stade sous les ovations d’une foule des grands jours. C’est devant ce beau monde que le candidat de l’Umam, très ému, a dévoilé sa vision du Mali de demain. Et a pris l’engament de faire du Mali un pays émergent.

Jeamille Bittar s’est engagé à relancer l’économie malienne. Pour lui, il est bien triste de constater que notre pays, depuis son accession à sa souveraineté, peine malgré les multiples atouts dont il dispose, à atteindre sa vitesse de croisière en termes de développement économique et social.

En plus, il est inadmissible de constater que les forces armées et de sécurité soient sous-équipées et mal formées ; que la santé soit encore un luxe en ce 21e siècle.

Aux jeunes et aux femmes, Bittar a dit que le chômage ne sera qu’un triste souvenir. “Je créerai au cours de premier quinquennat 750 000 emplois par le biais de la création de 200 000 unités de production. L’autosuffisante alimentaire sera garantie. Pour que cela soit une réalité, les deux grands fleuves de l’Afrique l’ouest (le Sénégal et le Niger) qui arrosent une grande superficie du Mali, permettront selon M. Bittar la construction de nombreux barrages d’irrigations.

Le natif de San a promis la diminution du prix de l’engrais jusqu’à 7500 F au lieu 12500F. “L’agriculture sera mécanisée, a-t-il assuré. Et plus jamais un paysan ne travaillera avec la houe ou la charrue tractée par des bœufs” a-t-il affirmé. Il ajoutera que les eaux de pluies seront stockées et serviront la culture de contre-saison.

Le secteur de la pêche est au cœur de son projet de société. Il sera revalorisé pour une production halieutique accrue  afin de booster l’économie malienne. Du poisson à gogo, il y en aura pour tous les Maliens. Les secteurs de l’élevage, de l’artisanat et du tourisme seront mieux organisés et bénéficieront des subventions”, a promis le candidat de l’Umam
Il a donné l’assurance que l’école retrouvera ses lettres de noblesse. “Je veillerai sur l’adéquation entre la formation et l’emploi, afin de maximiser la chance des jeunes sur les marchés de l’emploi. Les élèves seront formés en fonction du marché de l’emploi. Les enseignants auront un statut particulier”. Il a aussi assuré  qu’ils auront 25% par ans de leur salaire pendant son premier quinquennat.  

“Les autorités coutumières et religieuses auront un salaire mensuel. Les lieux de culte seront entretenus par l’Etat de même que les maîtres coraniques”, a-t-il encore promis. Les élèves coraniques bénéficieront des formations professionnelles afin de se passer de la mendicité. ” “Le sous-sol malien est très riche en minerais  de toutes sortes. Leur exploitation permettront le Mali de se développer et devenir le pays le plus envié de l’Afrique” a déclaré Jeamille Bittar.

“Le Mali n’est pas un pays pauvre mais c’est la mal-gouvernance qui a conduit le pays à la pauvreté”, a-t-il dénoncé. Quand vous me ferez confiance et voter pour moi le 28 juillet prochain, je ferai le Mali émergent. Je vous promets et vous aurez votez pour moi, ces promesses seront traduites en réalité, a-t-il dit avant d’inviter les uns et les à aller retirer leur cartes Nina, seule arme de la victoire”.

Maliki Diallo, stagiaire

L’indicateur Renouveau 2013-07-26 09:37:20