Double attaque contre la Minusma à Gao • Bilan : 4 morts dont un casque bleu • Aqmi revendique le forfait

Aqmi a revendiqué, hier mercredi, la double attaque contre les forces onusiennes à Gao, dans la nuit du mardi 31 mai 2016 et qui a fait 4 morts dont un casque bleu chinois. Selon Aqmi, l’attentat a été perpétré par des membres de Al-Mourabitoune, groupe du chef djihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar. Mahamat Saleh Annadif, le chef de la Minusma, après l’attaque, a indiqué que «ces crimes contre le personnel de la Minusma et le personnel associés des Nations-Unies ne peuvent plus être tolérés et demeurer impunis».

La série noire des attaques terroristes continue au Mali. Dans la nuit du mercredi 31 mai, à environ 20h45, le camp de la MINUSMA, situé dans le quartier Château d’Eau à Gao, a été la cible d’une attaque par mortiers ou roquettes, indique la Minusma. «Selon les rapports préliminaires, un casque bleu a été tué, trois casques bleus grièvement blessés et plus d’une dizaine des membres du personnel de la MINUSMA, dont des civils, ont été légèrement blessés et ont reçu le traitement médical requis. Les dégâts matériels sont en cours d’évaluation et les informations préliminaires indiquent que des conteneurs de logement du personnel ont été détruits», explique, dans un communiqué, la Minusma. Cette attaque, ajoute le communiqué, a été suivie d’une autre attaque à l’arme légère ciblant le local d’un prestataire de service de UNMAS, le service de lutte antimine des Nations-Unies.

Les deux attaques ont fait, au total, 4 morts dont un casque bleu chinois. Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies et Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif a vivement condamné la double attaque. «Je suis révolté par ces attaques vicieuses, lâches et totalement inacceptables contre le camp de la MINUSMA où réside le personnel de la Mission, des civils en majorité, hommes et femmes, et contre le personnel de la compagnie partenaire d’UNMAS, également des civils, dans une ville où la MINUSMA et UNMAS ont beaucoup investi en efforts en appui aux autorités locales et en soutien aux populations”, a indiqué le patron de la Minusma. Il a appelé «le gouvernement malien et les autorités locales de Gao d’assurer que les responsables de ces crimes ignobles soient identifiés et traduits en justice». Ces Crimes contre le personnel de la MINUSMA et le personnel associés des Nations-Unies, ajoute-t-il, ne peuvent plus être tolérés et demeurer impunis.

Les deux attaques ont été revendiquées par Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), selon l’organisation américaine SITE, spécialisée dans la surveillance des sites internet islamistes. «Aqmi affirme que l’attentat a été exécuté par des membres de Al-Mourabitoune, groupe du chef djihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar».

Le Mali est toujours en proie à l’insécurité malgré la signature d’un accord de Paix entre le gouvernement malien et les groupes armés. La grave crise qui a éclaté en 2012 dans le pays continue à endeuiller les familles. Aucune partie du territoire national n’est épargnée par la recrudescence des attaques terroristes. Entre début janvier 2015 et fin mai 2016, soit 17 mois, Malilink Investigative Reporting Group a recensé 184 attaques terroristes perpétrées sur le territoire malien. Ces attaques ont fait, après décompte, 593 morts et 293 blessés.

Madiassa Kaba Diakité