Avec «Bruno Folo», Ibrahim Diallo dit Bruno se lance dans la conquête du marché occidental

Crédité  d’une grande notoriété dans le domaine de la musique au Mali et au-delà des frontières, Ibrahim Diallo alias Bruno s’est désormais fixé un autre credo : conquérir les marchés américain, européen et asiatique. Le diplôme de reconnaissance à lui décerné le 21 octobre 2010 lors de la soirée «Le Mali sur scène au Zénith» à Paris, en France à l’occasion de la célébration des festivités du cinquantenaire de l’indépendance du Mali par l’Association Kolomba présidée par l’artiste Fantani Touré vient de rallonger la liste de ses consécrations dont l’une des illustrations est  sa distinction par la Fédération des Artistes du Mali dont le président est le célèbre chanteur Amadou Bagayoko. Ce, après avoir forcé l’admiration dans les pays du Maghreb, en plus d’être détenteur de la carte de membre de la Société des auteurs-compositeurs-éditeurs de musique (SACEM) basée en France.

Auteur de “Bruno Folo”, le jeune artiste, compositeur, producteur et éditeur de musique, fait aujourd’hui la fierté de la jeunesse dans la diaspora malienne en France. Natif de l’Hippodrome, Ibrahima Diallo dit Bruno a déjà sur le marché discographique trois œuvres musicales. Il s’agit de : “Jour à Venir”, “Guerre Civile” et “L’Explication”. Des albums qui ont fait beaucoup de succès dans les bacs. Une réussite que l’auteur doit à son style qui est un mariage réussit avec des instruments traditionnels bien connus de chez nous comme le djembé, le n’goni.

La maison de production de Bruno a beaucoup contribué à faire la promotion de nombre de nos compatriotes qui ont décidé de faire carrière dans la musique. Elle a à son actif quelques productions de certains groupes musicaux comme Kabablon pour son album “Moribayassa” est dénommée “BF-Music”. Grâce à cet album, le groupe est très connu au Mali.

Reconnu comme un grand footballeur, qui a fait ses preuves dans son quartier natal, Ibrahim Diallo vient de créer une association dénommée “Association sportive pour l’intégration”. Cette association a pour but de proposer des activités sportives pour les centres de rééducation physique en faveur des handicapés physiques, d’apporter une aide humanitaire à travers des dons de matériels et vêtements sportifs aux enfants des pays défavorisés. L’Association envisage également d’organiser des manifestations sportives et culturelles et de collecter des fonds en faveur des structures sportives. Les membres de cette association sont issus de différentes disciplines sportives comme le football, le basket-ball, le Tae-kondo.

Très ambitieux, Bruno s’est également lancé dans d’autres aventures, en lançant la marque “Bruno Folo” à travers sa structure Compton. Son ambition n’est autre que d’être parmi les plus grands promoteurs des marques de vêtements. Pour ce faire, l’enfant de l’Hippodrome a plusieurs articles à offrir, notamment des T-shirts, des sous-vêtements et même des chaussures et ceintures. Son rêve est de faire comme le franco-malien, Mohamed Dia, connu pour ses marques M.Dia.

L’ Indicateur Renouveau 14/01/2011