A propos de la décoration D ’ATT : Bittar répond aux critiques

« Il n’y a rien de politique dans notre initiative » a tout de suite tranché Jeamille Bittar avant de rappeler que « depuis  son accession au pouvoir en 2002, le président ATT a œuvré pour faire du Mali un exemple de démocratie et de bonne gouvernance en Afrique. A ce titre, il a contribué à la promotion de tous les secteurs de développement du pays, à savoir la gouvernance macro-économique, l’éducation, la santé, le secteur privé, l’agriculture, l’artisanat et le tourisme, l’emploi des jeunes et la formation professionnelle, la promotion du genre, les infrastructures, les logements sociaux “.

C’est donc ” pour toutes ces raisons que l’Union nationale des Chambres consulaires, composée de la CCIM , de l’APCAM et de l’APCMM, ont décidé de reconnaître les mérites du président de la République à travers une cérémonie au cours de laquelle les présidents des trois Chambres susmentionnées, avec l’ensemble de leurs adhérents, vont lui rendre un hommage mérité avec une remise solennelle de médaille pour la postérité ». Un hommage mérité, soutient Bittar, car  ATT est « un homme humble, un patriote convaincu qui croit aux Maliens et qui a une force de conviction et une foi inébranlable en l’avenir de notre pays ». Pour ces raisons, entre autres, le président  de l’UNCCM ” pense que le président de la République mérite plus qu’une médaille”.

D’ailleurs Bittar estime que cette décoration n’est que symbolique par rapport aux efforts consentis par le chef de l’Etat. « J’étais avec le chef de l’Etat au cours d’une mission au Brésil. Ce jour-là, ATT a été décoré par la chambre de commerce de ce pays. Alors que nous nous avions envisagé cette décoration bien avant ce déplacement au Brésil, mais ATT avait toujours dit d’attendre ».

Au cours des débats,  c’est d’un revers de  la main que Bakary Togola, Jeamille Bittar et Mamadou Minkoro Traoré ont rejeté les insinuations de certains politiciens qui voient en leur   projet une manœuvre pour obtenir une prorogation du mandat d’ATT au-delà de 2012, jurant que «  leur seule et unique motivation est de reconnaître le mérite d’un homme d’exception qui aime son pays et mouille le maillot, chaque jour que Dieu fait, pour le bien-être de ses concitoyens ».

En ce qui concerne la ” Médaille d’Or “, Jeamille Bittar, soucieux de la transparence de l’opération, n’a pas hésité à instruire à son équipe d’organisation de remettre à la presse la liste des contributions financières dès qu’elle sera prête. Il informera les médias qu’un kilo d’or ira à la confection, par des artisans maliens, de la médaille qui coûtera, au finish, 20 millions F CFA. Quant à l’organisation matérielle, sans la prise en charge des médias, elle reviendra à quelque 200 millions F CFA. Les contributions étant volontaires, Jeamille Bittar a informé également que du simple citoyen au membre du Patronat, les gens ont participé et, le plus souvent, de manière spontanée, afin que la fête soit belle le samedi prochain.

Avec une brochette d’une cinquantaine d’artistes maliens, la fanfare nationale et des musiciens étrangers tels Tiken Jah Fakoly et Sékouba Bambino, le succès de la manifestation est déjà presque assuré. Surtout qu’elle sera retransmise par l’Ortm, Africable, Tv5 et  Africa24. En plus des dizaines de radios privées et une couverture par la presse nationale et internationale, l’événement sera, sans aucun doute, une opportunité pour le président ATT également de jauger sa popularité. Et cela à 14 mois de la fin de son second et ultime mandat.

Abdoulaye Diakité

L’ Indicateur  Renouveau 02/02/2011