VOL DE MOTO DJAKARTA A BAMAKO Boubacar Traoré battu à mort à Yirimadio

Pris en chasse par une foule, Boubacar Yaya Traoré a été rattrapé à quelque 300 mettre du commissariat du 13e arrondissement. Rouillé de coups violents, il a tenté de se sauver en soutenant qu’il  n’était pas ” un voleur de moto mais un manipulateur de faux billet ” et que la clé de la moto pour laquelle il a été pourchassé était  avec son ami. La  foule n’ayant pas cru à ses propos, le malfrat a été reconduit sur les lieux de son forfait et chemin faisant il rencontra son complice aux mains d’un autre groupe qui le conduisait au commissariat de police du 13e arrondissement. Mais, lui n’a pas cette chance car il fut battu à mort.

Moussa Traoré, le boutiquier qui a échappé au coup des deux brigands nous a raconté ceci :
” Les deux malfrats sont venus chez moi en moto Djakarta avec un faux billet de 10 000 FCFA voulant une carte de recharge. Je leur ai fait savoir que le billet est faux, malgré tout ils ont voulu avoir de force la carte. Face à mon intransigeance, ils ont voulu prendre la tangente,  mais ils ont été arrêtés quelques mètres plus loin. Un des malfrats a été retrouvé avec un pistolet en main, mais il fut rapidement maitrisé par un agent de sécurité qui habite dans la rue. Son complice, c’est-à-dire, Boubacar Traoré,  a tenté une deuxième fois de s’enfuir. Mal lui a pris car il a été rattrapé et mortellement battue par la foule en colère”.

Le complice du défunt Boubacar Yaya Traoré est actuellement en garde à vue au commissariat du 13 e arrondissement avec la moto Djakarta en attendant son transfert devant le procureur de la Commune VI.

Maliki Diallo, stagiaire

L’indicateur Renouveau 2013-08-14 10:14:22