Transition :L’état d’urgence prolongé de nouveau

Un communiqué du gouvernement rappelle que l’état d’urgence a été décrété suite à la recrudescence de l’insécurité sur toute l’étendue du territoire national “se traduisant par des atteintes graves à l’ordre public et des menées subversives de nature à compromettre la sécurité intérieure, soulignant que la mise en œuvre de cette décision a favorisé le bon déroulement des opérations militaires pour la libération des régions occupées et contribué à l’instauration et au maintien d’un climat social apaisé dans notre pays”.

Tous les objectifs n’ayant pas été atteints au 22 janvier, le gouvernement avait procédé le 23 janvier 2013 à une première prorogation de l’état d’urgence jusqu’au 22 avril 2013, rappelle le communiqué.

En situation d’état d’urgence, les réunions publiques, rassemblements, manifestations de rues et tout ce qui est de nature à troubler l’ordre public sont interdits.

L’état d’urgence au Mali avait été instauré le 12 janvier, deux jours après l’offensive surprise lancée par des groupes djihadistes armés, qui contrôlaient le Nord du Mali, qui se sont emparés de la ville de Konna (centre).

La chute de Konna, le 10 janvier, avait précipité le lendemain l’intervention de l’armée française, par des frappes aériennes puis l’engagement de troupes au sol, qui ont permis la reprise de Konna et des autres villes du nord occupées par les groupes djihadistes.
Depuis quelques jours, les Maliens se demandaient sur la prolongation de l’état d’urgence qui a frappé de plein plusieurs domaines dont celui de la musique.  
A quand la fin du troisième round de l’Etat d’urgence. Là-dessus aucune précision n’a été donnée.

 

Ousmane Daou

L’ Indicateur Du Renouveau 2013-04-11 14:53:28