Tractations pour le contrôle de la mairie de la CIV:Moussa Mara victime de sa gouvernance de rigueur


Rapportés par les médias, les propos de certains leaders de partis politiques en lice pour la mise en place du bureau communal de la Commune IV, démontrent qu’un plan machiavélique est mis en place pour débaucher des conseillers du camp de Moussa Mara.

Les auteurs de ladite combine ne lésinent pas sur les moyens pour arriver à  leurs fins. Si bien que l’on se demande pourquoi toutes ces tractations pour écarter celui pour qui les électeurs ont massivement voté pour présider aux destinées de leur commune ?

Difficile de savoir les raisons exactes. Mais certains pensent que le jeune leader de la Commune IV serait victime du combat contre la corruption qu’il a menée à son arrivée à la mairie de la Commune IV.

L’homme aurait dérangé certains au point qu’ils cherchent à transformer son triomphe en humiliation. Pour justifier leur haine à son égard, certains vont jusqu’à le traiter “d’arrogant politique qu’il faut abattre à tout prix”.

Ce qui sera une grande déception pour les supporters de Mara mais une contradiction de la morale politique s’il en existe encore. En tous cas, en abattant Moussa Mara sur ce coup, les auteurs participeront tout de même à saper la volonté de toute une jeunesse prête à s’intéresser à la chose politique.

Beaucoup d’observateurs pensent que Moussa Mara mérite d’être soutenu pour ce qu’il est parvenu à faire en peu de temps à la tête la mairie de la Commune IV, avant d’être révoqué par une décision du Tribunal administratif.

L’homme a sans nul doute fait preuve de beaucoup de rigueur dans la gestion des affaires, en extirpant les pratiques malsaines des affaires de la mairie. En principe, son exemple doit faire tache d’huile !

Oumar Camara

Le Débat 28/02/2011