Soumaïla Cissé exclut sa participation au gouvernement d’IBK

 

“Pourquoi nous dénonçons les dysfonctionnements ? D’abord, parce que nous voulons que ça s’améliore (…) Il y a eu des choses qui ne sont pas bonnes. Il faut corriger ces choses-là pour le bonheur des Maliens, pour conforter la démocratie au Mali”, a-t- il expliqué dans cette posture qui peut laisser déceler en filigrane la remise en cause d’un complot contre sa candidature.
Après avoir exclu l’hypothèse d’une entrée au futur gouvernement, il a annoncé l’intention de former une opposition forte qui travaillera à “faire avancer la démocratie par la contradiction, par des propositions”.

O. D

L’ Indicateur Du Renouveau 2013-08-15 10:40:10