Signature de contrat de performance: Le gouvernement accorde sona appui à 3 unités industrielles

Le contrat de performance, associé au programme de restructuration et de mise à niveau des entreprises, s’inscrit dans le cadre du soutien du gouvernement aux entreprises maliennes en difficulté. Il est considéré comme un outil de gestion, qui vise essentiellement à améliorer la gestion et l’exploitation des entreprises et assainir leurs situations financières en impliquant l’ensemble des partenaires de l’entreprise: les administrateurs, l’Etat, les créanciers, les principaux fournisseurs de biens et services et les employés. Il permet également  à l’Etat de soutenir et d’encadrer la gestion des sociétés ayant recours à des ressources publiques sous quelque forme que ce soit. Aussi,  le contrat de performance, met-il l’accent sur l’exploitation, tout en identifiant des pistes pour corriger la structure financière, laissant le soin aux actionnaires de définir les moyens d’assainir la situation financière de leurs sociétés.

Pour le ministre de l’Industrie, des Investissements et du Commerce, à l’examen de la situation de ces entreprises lors de la réunion du 5 décembre 2009 du Comité Interministériel de suivi du Cadre macro économique sur les entreprises en difficulté, l’une des recommandations a été d’élaborer et de négocier avec les instances de décision desdites sociétés des contrats de performance dans le but de reprendre ou de conforter (selon le cas) leurs activités. “Les projets de contrat, qui seront signés, ont été examinés par des commissions techniques regroupant tous les départements ministériels concernés et approuvés par les Conseils d’Administration des sociétés concernées. Fondant beaucoup d’espoir sur l’adoption par le gouvernement des contrats de performance, certaines sociétés ont déjà commencé la mise en œuvre de leurs engagements. Cela démontre le grand intérêt qu’elles accordent à ces contrats”, a déclaré la patronne du département chargé de l’Industrie.

“L’industrialisation est un passage obligé et la croissance du secteur industriel est la force motrice de la lutte contre la pauvreté, c’est un objectif essentiel de la coopération au développement du Mali. La signature du contrat de performance entre l’Etat du Mali et nous industriels transformateurs de coton, marque l’affirmation solennelle de la volonté du Président de la République de poser les jalons de l’industrialisation de notre pays”, a déclaré El Hadj Camara de la SOFACOH SA au nom des trois unités industrielles. Avant de noter que  la signature du contrat de performance équivaut pour eux à une renaissance. “Aujourd’hui, nous sommes fiers d’avoir répondu à l’appel du Président de la République invitant les opérateurs économiques à jouer pleinement leurs rôles dans la réalisation du développement du pays “, a-t-il ajouté. Selon toujours M. Camara, la signature du contrat de performance marque un grand pas dans l’avancée industrielle du pays, mais elle ne saurait nullement être une panacée à l’ensemble des problèmes du secteur de l’industrie cotonnière.

Youssouf Diallo

Le 22 Septembre 19/09/2011