SEGOU ET MOPTI : Les Erar dotées en matériels de travail

Installées depuis quelques mois, les équipes régionales d’appui à la réconciliation (Erar) de Ségou et de Mopti viennent de recevoir d’importants lots de matériels roulants et bureautiques de la part de l’Unesco.

Les équipes régionales d’appui à la réconciliation (ERAR) de Ségou et de Mopti sont bien loties. Elles viennent de recevoir un important lot de matériels roulants et bureautiques de la part de l’Unesco pour mener leur mission de recherche de la paix et du vivre ensemble.

La remise des dons a eu lieu, le vendredi 14 décembre 2018, au département en charge de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, à la Cité administrative de Bamako. Le secrétaire général de ce département, Attaher Ag Iknane, a présidé la cérémonie en présence du représentant de l’Unesco, Pierre Saye.

Les dons sont composés de 20 motos de marque Sanily Super, 20 ordinateurs portables, deux ordinateurs bureautiques, deux onduleurs, deux stabilisateurs de tension, deux imprimantes en couleur, deux vidéos-projecteurs, six fauteuils, 14 chaises visiteurs, deux armoires et deux réfrigérateurs, pour un coût total estimé à 25 millions de F CFA.

Selon le représentant de l’Unesco, la dotation des Erar de Ségou et de Mopti mettra la mise en œuvre pratique de l’esprit fondamental de la réconciliation et de la paix dans toutes les actions qu’ils entreprendront et qui se trouvent dans l’acte constitutif de l’Unesco.

“Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées la défense de la paix”, a laissé entendre M. Saye.

Le secrétaire général du ministère a félicité l’Unesco et le consortium des organisations de l’ONU pour leur mobilisation à travers le financement de ce projet. Aux dires d’Attaher Ag Iknane, ce projet de consolidation de la paix et de la cohésion sociale PBF s’inscrit en droite ligne des objectifs du ministère.

“Notre volonté politique de création des Erar répond à un souci du besoin de ressouder le tissu social, d’apaiser le climat social et de renforcer la cohésion sociale pour garantir une
paix durable”, a expliqué le secrétaire général.

Une telle donation cadre avec la mission de promotion de la paix, de soutien du processus de réconciliation du département à travers des projets sociaux de cohésion et le renforcement de capacités des Equipes régionales d’appui à la réconciliation.

  1. M. C.