SCANDALE D’ENGRAIS FRELATE:Un parti politique exige la démission du ministre Tréta

bakary treta

Le Pla, à la faveur d’une conférence de presse tenue dimanche à son siège à Sotuba, s’est prononcé sur l’actualité brûlante du moment, notamment agricole et sécuritaire. La conférence était animée par le président du Pla, Seydou Diawara, qui avait à ses côtés deux membres du BEN.

Les débats se sont penchés tout d’abord sur la Loi d’orientation agricole. Pour le président du Pla, l’Etat doit revoir cette Loi qui ne répond plus aux besoins de pays. “Cette Loi, qui est basé sur la production familiale, est archaïque”, selon Pla.

Selon président Diawara, cette politique a montré toutes ses limites dans l’agriculture malienne qui doit être en mesure aujourd’hui de nourrir tout le Mali. “On ne devait pas importer de vivres”, a-t-il estimé. Pour l’essor de l’agriculture au Mali, le bureau exécutif du Pla a invité l’Etat à créer et orienter les jeunes vers les établissements agricoles.

Sur l’actualité agricole, le président du Pla s’est indigné de la façon dont le président de la République a offert 1000 tracteurs pour la compagne qui s’annonce. Il a expliqué que ceux offerts par l’ancien président ATT de la même façon n’ont produit aucun impact sur la production agricole. Car, selon lui, ces équipements ont été toujours mal gérés par les autorités agricoles.

“Elles ne les donnent pas aux vrais paysans”, a accusé M. Diawara. Et de proposer que les paysans bénéficiaires suivent des formations avant d’être équipés. “Après chaque bénéficiaire doit être suivi pour voir les impacts de la formation et du tracteur sur sa production agricole”, a-t-il proposé.

L’affaire de l’engrais frelaté a refait surface à cette conférence. Le conférencier s’est indigné de l’intrusion de l’engrais hors norme dans notre pays et leurs distributions à travers le pays. Il a demandé que toutes la lumière soit faite sur cette affaire pour démanteler ce réseau mafieux autour de notre système agricole.

En attendant, M. Diawara a exigé le retrait des produits incriminés et la démission du ministre du Développement rural, Dr. Bocary Tréta.

Le Pla a condamné l’attaque terroriste survenue à Misseni la semaine dernière. Il a salué la mobilisation des autorités sécuritaires qui ont effectué le déplacement sur les lieux. Aussi le Pla a-t-il invité l’Etat à renforcer son dispositif sécuritaire dans la zone de Sikasso surtout à la frontière avec le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.

Maliki Diallo

Source: L’Indicateur Du Renouveau 15/06/2015