Rentrée scolaire 2012-2013 Les 53 318 nouveaux Lycéens prendront le chemin ce jeudi

Ces informations ont été données à la suite de la traditionnelle conférence de presse que le département accorde aux hommes de média à chaque rentrée scolaire, présidée par le secrétaire général du ministère de l’éducation de base de l’alphabétisation et des langues nationales, Denis Dougnon. C’était en présence du directeur national de l’enseignement technique, Daouda Simpara, du directeur national de l’enseignement secondaire général, Bakary Casimir Coulibaly et des autres services centraux de l’éducation.
Cette conférence avait pour but de faire le point sur la rentrée scolaire 2012-2013, effectuée le 25 septembre dernier sur tout le territoire nationale à l’exception des régions occupées par les bandits armés pour les classes de 11 et 12e au compte de l’enseignement secondaire général, les classes de 2e, 3e et 4e pour l’enseignement technique et professionnel et celui des Instituts de formation des maîtres, mais aussi de donner les détailles sur les orientations des élèves de la 10 e et des premières années BT et Cap.

Ainsi, pour cette rentrée, les directeurs nationaux des différents ordres d’enseignements ont rappelé qu’après l’évaluation des capacités d’accueil dans les établissements publics en termes d’infrastructures, de mobilités scolaires et de fournitures. Les besoins ont été constatés au niveau de tous les établissements publics secondaires et techniques, capables de donner des résultats prometteurs au titre de l’année 2012-2013.

Quant au plan administratif la lettre circulaire adressée à toutes les académies d’enseignements de dresser le chronogramme des différentes opérations en vue de prendre les dispositions, a été faite. Et depuis le 25 septembre la Dnesg produit un bulletin quotidien à l’intension du ministre pour donner le maximum d’informations sur le déroulement des cours sur l’étendue du territoire et selon les directeurs aucun souci majeur n’a été signalé.

Pour les réformes au niveau des lycées, le département a rassuré que ses programmes sont applicables aux classes de 11 e et sont disponibles dans toutes les Académie d’enseignements. Pour la réussite de cette réforme, le gouvernement a fait le recrutement d’enseignants dans la fonction publique des collectivités territoriales et 103 enseignants dans les disciplines d’introduction nouvellement introduites.

Au niveau des orientations, le directeur de la Cellule nationale de planification scolaire, a explique que “sur les sur 68 714 élèves réguliers admis à l’examen du Diplôme d’Etude Fondamentale (DEF) de la session 2011-2012, le gouvernent du Mali a donné la possibilité à 53. 318 élèves de poursuivre leurs études secondaires générales et techniques. Il poursuit que cette année les critères des orientations ont subis des changements, compte tenue de la situation exceptionnelle que nous vivons.

Les ressources sont rares, il faudra orienter le maximum de candidats admis. Mais, des critères ont été élaborés. Tous les élèves réguliers âgés de 12 à 17 ans ont été orientés, par contre, aussi, tous ceux qui ont fait 3 ans au second cycle et sont âgés de 18 ans ont eu la chance. Parmi ces élèves, ceux âgés de 12 à 16 ans qui n’ont pas redoublé seront tous au lycée et le reste sera orienté dans les centres de formation technique et professionnelle. Les 40 % de ces élèves sont offerts aux écoles privées. Ce faible taux s’explique par le manque de respect des 4 critères exigés par le département.

Nabila Ibrahim Sogoba

L’ Indicateur Du Renouveau 01/10/2012