Projet de loi de Finances 2013 Les acteurs du processus budgétaire renforcent leurs capacités

La cérémonie a regroupé  tous les acteurs du processus budgétaire, y compris les partenaires techniques et financier (PTF).

L’atelier de lancement des travaux de préparation du projet de loi de finances est un cadre annuel de concertation entre les différents acteurs du processus budgétaire qui sont les ordonnateurs secondaires délégués, les administrateurs de crédit, les comptables et contrôleurs financiers, ainsi que les partenaires techniques et financiers. Il faut savoir qu’un accent particulier sera placé sur la question genre dans l’élaboration du budget 2013. Des mesures qui sont en cours depuis l’année 2010 par le gouvernement.  Un avis partagé et salué par le ministre en charge de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Alwata In Chata ainsi que par le représentant des PTF, M. Emile Janet. Mme Alwata a souhaité l’application judicieux de ces mesures gouvernementales à tous les niveaux pour favoriser la croissance économique dans notre pays qui, il faut rappeler, avoisine les 7%. Il s’agit d’améliorer les conditions de vie et de travail des femmes par le financement des activités génératrices de revenues de celles-ci.

Selon le ministre délégué  auprès du ministre de l’Economie  des Finances  et du Budget, Marimpa Samoura, « cet atelier de concertation  est nécessaire  voire indispensable du fait de la complexité du processus budgétaire et des exigences constantes d’implication de l’ensemble des acteurs du processus budgétaire en vue d’améliorer la transparence et la lisibilité  des choix budgétaire ».  A l’en croire,  « l’objectif visé est d’établir la cohérence de ces choix avec les priorités du gouvernement  de transition et la consolidation des acquis dans les secteurs conformément aux objectifs du cadre stratégiques pour la croissance et la réduction de la pauvreté 2012-2017 ».

Ces priorités sont l’organisation d’action humanitaire en faveur des personnes déplacées du Nord, la libération des régions du Nord de notre pays et l’organisation des élections. Il continue par inviter les acteurs du monde budgétaire à la recherche constante de l’amélioration de nos ressources à travers l’augmentation du niveau de ressources intérieures par le renforcement de la performance des services de recouvrement ; l’élargissement de l’assiette fiscale par la recherche de nouvelles niches porteuses à fiscaliser ; une meilleur gestion du portefeuille de l’ Etat et une amélioration du recouvrement des recettes  domaniales ; le rétablissement  du dialogue  avec les PTF en vue de la reprise de la coopération financière.

L’élaboration du projet budgétaire 2013 passe par la revue du précédent, celui de 2012. A cet effet, plusieurs thèmes seront débattus lors de ces deux jours de concertation. Il s’agit entre autres de : « Evaluation du processus budgétaire de l’exercice 2012 ; planification et budgétisation sensible au genre ; Cadre stratégique pour la croissance et la réduction de la pauvreté nouvelle génération 2012-2017 », etc.

Ousmane Daou

L” Indicateur Du renouveau 12/06/2012