PRESIDENTIELLE DU 28 JUILLET Les jeunes de l’URD se renforcent

Le protocole d’alliance électorale a été signé par le président de la Jeunesse URD, Dr. Madou Diallo, et les présidents respectifs des mouvements et associations : Mamadou Sidibé pour la Coordination nationale des associations et clubs patriotiques (CNACP), Cheick Coulibaly au compte du Mouvement Réveil-2013, Mamadou Traoré pour l’Union des jeunes patriotes du Mali (UJPM) et Toumani Kanté en ce qui concerne l’Association des jeunes travailleurs du Mali (AJTM). C’était en présence du coordonnateur de campagne du candidat Soumaïla Cissé, l’honorable Gagnon Coulibaly, du député de Yélimané, Mamadou Hawa Gassama, et les militants des différentes parties.

Dans ce protocole d’alliance électorale, ces mouvements et associations s’engagent à soutenir le candidat de l’Union pour la République et la démocratie (URD) au 1er et 2e tour s’il y a lieu, à l’élection présidentielle de 2013. La Jeunesse de l’URD s’engage à mettre les moyens indispensables à la disposition des parties signataires dans le cadre de la campagne.

Les parties s’engagent à poursuivre cette alliance dans le cadre des élections législatives et communales prochaines, partout où cela sera possible. Les parties s’engagent résolument à respecter l’alliance électorale, en vue de la réalisation des objectifs qu’elles se sont assignées.

En cas de victoire à la présidentielle, les parties se rencontreront pour déterminer les modalités de collaboration en vue d’accompagner le président élu dans l’exercice du pouvoir et toute disposition non prévue dans le protocole d’accord sera traitée d’accord parties.
Pour le président de la Jeunesse URD, Dr. Madou Diallo, “après cette signature, c’est le plus dur qui va commencer : la mobilisation pour une victoire éclatante du candidat Soumaïla Cissé à la présidentielle du 28 juillet”.

Le président des jeunes de l’URD a expliqué que le défi est bien à la portée si les différentes parties s’engagent résolument dans l’atteinte des objectifs du protocole. Il a ajouté que Soumaïla Cissé est le candidat des jeunes puisqu’il s’engage à créer 500 000 emplois pendant son mandat.

Le coordonnateur de campagne de Soumaïla Cissé, l’honorable Gagnon Coulibaly, a parlé de son candidat. Son programme de gouvernance et sa brillante carrière professionnelle. Il a exhorté les nouveaux partenaires à ne pas écouter la sirène des propagandistes et de se concentrer sur la mission pour laquelle ils se sont engagés : l’élection de Soumaïla Cissé à la magistrature suprême au soir du 28 juillet 2013.

Abdoulaye Diakité

L’indicateur Renouveau 2013-07-12 09:38:29