PRESIDENTIELLE 2018: Comme la CMP, les partis de l’Opposition iront-ils en rang dispersé ?

218

Même affaibli par la crise sécuritaire, le président de la République sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta semble faire peur à ses adversaires en juillet 2018. Si les prétendants à son fauteuil au sein de la Majorité présidentielle hésitent encore à se jeter officiellement dans la course,  la candidature unique apparaît aux yeux des partis de l’Opposition comme la seule voie sûre pour une alternance en juillet 2018. La question est sur toutes les lèvres. Mais, à cinq des échéances, les Maliens continuent à scruter l’horizon pour voir leur vœu se réaliser. Qui pour être le candidat  de l’Opposition face au président sortant, annoncé par certains de ses proches, comme candidat à sa propre succession? Alternance autour de quoi ? Pour ces questions non encore élucidées par les partis de l’Opposition, le Parti pour la Restauration des Valeurs du Mali (PRVM-Fasko) a quitté le troupeau, le 27 janvier 2018, en décidant de faire cavalier seul en juillet 2018. Comme les partis de la Convention de  la Majorité présidentielle, proches d’IBK, les opposants au pouvoir  iront-ils  en rang dispersé à la présidentielle de juillet 2018 ?

Youssouf Z KEITA

www.diaasporaction.fr