Les Chinois dans la vente du détail au Mali: Les détaillants du Bazin brandissent l’arme de la guerre

212
Bazin

Regroupés au sein du « Groupement mogodjokinew », les commerçants évoluant dans le secteur du détail du Bazin sont sortis de leur gond, hier vendredi à la Place du Souvenir du Grand marché de Bamako, pour dénoncer l’injustice qu’ils subissent depuis des années. Ils regagnent le front de la contestation contre la présence des chinois dans le détail après les détaillants de rideaux et de chaussures.  Selon le président du Groupement Mogodjokinéw, Ali SALL, la vente du Bazin n’apporte plus. Les chinois font la vente en gros et le détail en même temps. Ils portent atteinte à notre commerce. « Nous voulons que les chinois quittent nos marchés », a-t-il insisté.

Les commerçants, désormais engagés dans le combat de mettre un terme à l’envahissement du marché du détail par les Chinois, entendent user de tous les moyens pour sortir gagnants.

Pour rappel, le marché malien est, aujourd’hui, inondé des bazins chinois teintés. Ce modèle de Bazin chinois est appelé en langue bambara « Touloumani » en français « bazin brillant ». Ce modèle est la contrefaçon du bazin fait par les teinturiers maliens. Depuis l’arrivée de ce modèle sur le marché malien, beaucoup de teinturiers et détaillants de bazin sont en train de fermer boutiques faute de marché.

Affaire à suivre

Youssouf Z KEITA

www.diasporaction.fr