PDES: Hamed Diane Séméga sort de son round de silence !

Une année seulement après la création du PDES, le parti dit présidentiel est-il entré  dans des remous nourris par des querelles de clochers à l’interne ? En tout cas, Hamed Diané Séméga a apporté un démenti cinglant à cela à la faveur de sa rencontre avec les journalistes. ” Aucun problème ne m’oppose à mon 1er vice président contrairement à ce qui se dit. Seulement  des gens ont tenté d’amplifier les choses pour que nous puissions nous regarder en chiens de faïence “, a-t-il affirmé. Et Séméga de vanter la force de son parti : ” le PDES en l’espace d’une année compte 17 députés à l’Assemblée nationale et des centaines d’élus communaux …”.

Par rapport à une éventuelle candidature du président du PDES à la présidentielle, Séméga a souligné qu’il appartient à son parti de désigner démocratiquement leur porte étendard. Il n’a pas manqué, suite à l’insistance des journalistes, de réaffirmer que l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé ne serait pas leur candidat, pour la simple raison qu’il n’a jamais été un militant du PDES.  Les reformes constitutionnelles, il en a été question, mais inutile de dire que les dirigeants du PDES soutiennent le projet de reformes constitutionnelles proposé par leur mentor (le président Amadou Toumani Touré).

A.Touré

Aurore 21/07/2011