Mondiaux à Valkenburg: le sacre de Philippe Gilbert

Il a devancé deux autres cadors du peloton, le Norvégien Edvald Boasson Hagen (à 4”) et l’Espagnol Alejandro Valverde (à 5”). Côté suisse, seul Michael Albasini a attaqué l’ultime montée du Cauberg avec le peloton de tête. Le Thurgovien n’a toutefois pas eu son mot à dire, se contentant de la 17e place.

Ses coéquipiers suisses avaient été lâchés plus tôt dans la course, à l’image par exemple d’Oliver Zaugg et Gregory Rast, retardés par une chute à 50 km de l’arrivée.

En s’imposant, Philippe Gilbert a sauvé sa saison. No 1 mondial en 2011 grâce notamment à son triplé dans les classiques ardennaises (Amstel Gold Race, Flèche wallonne, Liège-Bastogne-Liège), le coureur de 30 ans n’avait pas vraiment brillé depuis le début de l’année et son transfert dans l’équipe américano-suisse BMC.

Ses deux victoires sur le récent Tour d’Espagne avaient toutefois prouvé qu’il était revenu à son meilleur niveau. Et comme le Cauberg lui convient parfaitement (2 succès sur l’Amstel Gold Race), il faisait à nouveau partie des favoris pour ces Mondiaux.

Il s’agit du 26e titre mondial pour la Belgique dans la course en ligne, le premier depuis 2005 et Tom Boonen.


(Sport Information / 23.09.2012 17h49)