Mali. Le Drian espère une “prise de conscience des jihadistes”

Rappelant que les pays africains disposent d’un délai de 45 jours pour planifier leur intervention militaire à la suite d’une résolution, la semaine dernière, du Conseil de sécurité des Nations unies, Jean-Yves Le Drian a confirmé que “la France, dans cette affaire (…), assurera un soutien logistique”.  Des élus du nord-Mali ont plaidé jeudi à Paris pour une intervention “urgente” dans cette région occupée depuis plus de six mois par des islamistes armés liés à Al-Qaïda. Ces derniers ont détruit jeudi de nouveaux mausolées à Tombouctou, ville historique où ils avaient déjà procédé à de telles destructions ces derniers mois.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté la semaine dernière une résolution ouvrant la voie au déploiement d’une force militaire étrangère de quelque 3.000 hommes au Mali et donnant 45 jours aux pays ouest-africains, qui en constitueront le noyau, pour préciser leurs plans.

Le télégramme.com 19/10/2012