MALI-CHINE: Les adieux de l’Ambassadeur Zhang GUOQING

ATT et son hôte avaient peine à cacher la forte tristesse qu’ils éprouvaient face à cette perspective inscrite en règle d’or dans la vie des diplomates. “J’aurais bien aimé que ce moment n’arrivât jamais”, a dit le chef de l’Etat, regrettant de voir partir un grand ami du Mali, un artisan infatigable du raffermissement de la coopération sino-malienne.

“Vous et moi, nous avons tout fait ensemble”, a dit le président TOURE, avant de poursuivre “… nous avons fait des choses que les Maliens croyaient irréalisables”. A l’actif de cette très fructueuse collaboration, on retient, entre autres, les trois stades omnisports de Bougouni, Koutiala et San ; le secrétariat général de la présidence de la République ; l’Hôpital du Mali ; les Maisons de la Femme et la 3ème sucrerie.

L’Ambassadeur Zhang GUOQING quitte le Mali avec beaucoup de regret en laissant derrière lui des projets non encore aboutis comme la route Bamako-Ségou et le campus universitaire de Kabala.
Rappelant une interview qu’il a accordée à la presse nationale, le président TOURE a dit que “la Chine a tant fait pour le Mali que je ne demanderai plus rien à la Chine”.

Il a aussi rappelé les quatre voyages qu’il a effectués en République Populaire de Chine en huit ans, soit un déplacement tous les deux ans.
Au registre des souvenirs impérissables de la longue et riche coopération sino-malienne, ATT a évoqué le voyage mémorable du président Hu JINTAO à Bamako en 2009. Autant de souvenirs qui pavent le long cheminement, l’amitié et le respect mutuel qui caractérisent les relations sino-maliennes.

Répondant au chef de l’Etat, le diplomate chinois a révélé la constance du soutien de la diplomatie malienne envers la Chine Populaire dans l’arène internationale. SEM Zhang GUOQINQ avait les larmes aux yeux parlant du geste inoubliable du peuple et du gouvernement maliens à l’égard de son pays meurtri par un terrible tremblement en 2008. A cette époque, le Mali avait, dans un élan de solidarité, apporté une contribution de 50 millions de FCFA pour soutenir les efforts du gouvernement et du peuple chinois engagés dans une course contre la montre dans la Province du Sichuan.

Malgré la tristesse des adieux, Zhang GUOQING s’est dit très heureux d’avoir travaillé sous les ordres des présidents TOURE et HU, deux hommes d’Etat qu’il a qualifié de visionnaires et de patriotes.
Enfin, le diplomate chinois s’est dit comblé d’avoir été élevé à la dignité d’Officier de l’Ordre National du Mali, privilège rarement fait à un diplomate étranger. La cérémonie s’est achevée par des remises de cadeaux, témoignages éloquents d’une amitié et d’une affection réciproques.

Présidence de la République

L’ Indicateur renouveau 22/03/2011