LES ASSISES DE LA CONVENTION NATIONALE Le choix de Dioncounda n’engage pas le peuple

Dans une salle archicomble du CICB, les assisses de la convention nationale ont débuté hier lundi 21 mai 2012 dans un désordre indescriptible. Des chasseurs invités pour la circonstance faisaient des louanges en oubliant que devant une telle crise le folklore n’avait pas sa place. Ils étaient plusieurs personnalités à prendre part à ces assises, notamment le Pr. Younouss Hameye Dicko, Dr. Oumar Mariko, Me Mamadou Gakou, Hammadoun Amion Guindo, etc.

Les travaux ont démarré par une marche sur la Primature avec comme slogan “Abas Dioncounda et la Cédéao !”. Une marche au cours de laquelle les manifestants ont été reçus par le Premier ministre Cheick Modibo Diarra. Ils ont fait savoir au PM que l’accord signé entre le CNRDRE et la Cédéao n’engage pas le peuple malien qui va choisir son président.

En réponse, le PM a indiqué qu’il n’était pas signataire de l’accord en leur promettant de transmettre le message à qui de droit. Et c’est après que les contestataires sont revenus à l’ex-Palais des congrès pour poursuivre leurs travaux. Plusieurs questions étaient au menu de ces échanges.

D’aucuns ont proposé de ne pas tout de suite procéder au choix d’un président mais de demander au Premier ministre d’organiser une autre concertation nationale pour choisir le président de la Transition puisque le peuple n’a pas entériné le choix de Dioncounda désigné par la Cédéao.

Pour d’autres qui sont candidats tels que Moussa Mara, Me Mamadou Gakou, il faut choisir un président à l’issue de ces assises. Mais les échanges de ces deux permettront certainement de dégager des résolutions.

Ben Dao

L’ Indicateur Du Renouveau 22/05/2012