le secrétaire a la communication de la commune vi réagi “Macalou demeure le secrétaire général de l’

Suite au premier congrès ordinaire, un flop magistral, le président contesté, Moussa Bocar Diarra, a cru bon d’organiser une conférence de presse. Au cours de cette rencontre, il a tenu les propos suivants : ” C’est le comportement du Docteur Badra Alou Maclou qui explique sa situation actuelle au sein du parti…Certains pensaient qu’ils pourront prendre le parti avec de l’argent…Ceux qui ont provoqué les troubles ne sont pas de vrais militants RDA “. Voilà entre autres, des propos qui ont choqué ses adversaires.

Aussi, le secrétaire à la communication de la section VI, Oumar Malet s’est senti frustrer et a jugé nécessaire de réagir. D’abord, il s’interroge, ” De quel parti s’agit-il ? “. Car, selon lui, Badra Alou était secrétaire général de l’US RDA et non de l’UM RDA.  “Monsieur le président, vous avez dit que c’est la 5e conférence nationale de l’US RDA, tenue les 31 octobre et 1er novembre 2009 au CICB, qui a   destitué Badra Alou Macalou de ses prérogatives au profit du secrétaire politique. Je m’inscris en faux contre cette expression et vous renvoie à l’extrait du discours de la commune VI US RDA de l’époque.

” En effet, selon Malet, ” les militants et militantes de la commune VI, tenant compte de l’intérêt supérieur du parti, avaient invité le camarade secrétaire général à déléguer la gestion des affaires du parti au camarade secrétaire politique du Bureau politique national. Cela en raison de l’importante et délicate mission que le président de la République lui a confiée.” Aussi, explique-t-il, ” le lendemain dimanche, feu Moussa Tati Kéita est  venu à la tribune en sanglot et a dit publiquement qu’il adhère entièrement au discours de la commune VI.

Et c’est ce qui a été retenu à la 5e conférence nationale de l’US RDA.” C’est la raison pour laquelle, il pense que jusqu’à preuve du contraire, Badra Alou Macalou ” reste secrétaire général de l’US RDA pour la simple et bonne raison que le parti n’a pas été dissous.  Je demande au président de l’UM RDA de savoir faire la différence entre délégation et destitution et d’éviter de revenir sur les erreurs qui peuvent être préjudiciables pour l’UM RDA Faso Jigi.”

A suivre.

Youssouf Diallo

Le 22 Septembre 01/08/2011