LE RESEAU PANAFRICAIN DES JEUNES LEADERS DES NATIONS UNIES POUR LES OMD FACE A LA PRESSE

Cette conférence de presse qui a été principalement animée par le président du réseau, Alioune Guèye et son secrétaire exécutif, le Burkinabé, Dakiri Sawadogo, a été l’occasion d’expliquer à la presse le but de cette mission au Mali.

Le président Guèye a souligné qu’au terme des travaux de ce 3 e sommet de l’organisation, la confiance a été placée au Mali, à travers sa modeste personne, pour présider les destinées du réseau. En tant que président, il était un devoir qu’une délégation vienne porter le message à l’attention des autorités de notre pays, surtout que le sommet a eu à formuler une motion de soutien aux mêmes autorités de la transition par rapport à la crise sécuritaire que le Mali vit il y a plus d’un an.


D’abord il a  été question de remettre les conclusions des travaux et la motion de soutien aux autorités, notamment la présidence de la République, la primature, l’Assemblée nationale (compte tenu d’un mot d’ordre de boycott des institutions de la République par la presse malienne, nous ne sommes pas en mesure de vous livrer ces comptes rendus).


Le président du réseau a ensuite souligné que c’est un bureau de 17 membres qu’il dirige et dans lequel toutes les régions du continent sont représentées. Il a annoncé que le Mali doit tout mettre en œuvre pour réussir son mandat. Ce qui passe par une meilleure réussite du 4e sommet prévu à Dakar en novembre prochain.


Pour le secrétaire exécutif du réseau, Dakiri Sawadogo, la motion de soutien est le témoignage de la solidarité que toute la jeunesse africaine doit exprimer à l’endroit d’un pays qui a beaucoup fait pour le continent.


Dans cette motion de soutien du Réseau panafricain des jeunes leaders des Nations unies pour l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), on peut lire ce qui suit : “Nous encourageons le gouvernement du Mali dans ses actions de plaidoyer et de mobilisation de la communauté nationale et internationale et des partenaires du Mali pour la libération rapide des régions occupées par les rebelles, les narcotrafiquants ; encourageons et soutenons les forces de défense et de sécurité du Mali dans le combat pour l’intégrité territoriale du Mali et la lutte contre les terroristes et les narcotrafiquants avec l’appui des forces africaines et internationales ….. “.


Placé sous le haut patronage du  président du Faso, le sommet qui avait comme thème : “Contribution des jeunes aux réflexions sur l’agenda de développement des OMD post 2015″ a regroupé 250 jeunes de toutes les régions d’Afrique et de la diaspora africaine en présence  de Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’Onusida et Cheik Aguibou Soumaré, président de la Commission de l’Uémoa.


Six panels ont été animés notamment l’Agenda des OMD post 2015 et les expériences des jeunes dans la lutte contre le VIH- Sida; l’incidence des conflits dans la propagation du VIH- Sida; l’emploi des jeunes, le Système éducatif africain avec une participation de qualité de la délégation malienne etc.


Au terme du 3ème Sommet, le Mali a été élu à l’unanimité à la Présidence du Réseau panafricain des jeunes leaders des Nations Unies pour l’atteinte des OMD à travers la personne de   Alioune Guèye, Coordinateur national du Renajem et Vice-président du CNJ- Mali.


M. Guèye aura la charge de diriger un bureau panafricain de 17 membres parmi lesquels figurent   Yacouba Maïga Secrétaire général du Rojalnu/OMD- Mali en qualité de Conseiller Chargé des Projets.


Cette élection du Mali est le fruit de l’engagement de l’ensemble des jeunes du Mali pour le leadership africain et international. Rendez- vous a été pris par les jeunes africains pour le 4ème Sommet qui se tiendra à Dakar au Sénégal en novembre 2013.


A. D. Indicateur 2013-03-22 01:14:46