Le Nobel chinois Liu Xiaobo “a consacré sa vie à l’amélioration de l’humanité” (Tillerson)

233

Washington – Le patron de la diplomatie américaine Rex Tillerson a rendu jeudi un hommage solennel au dissident chinois Liu Xiaobo décédé d’un cancer, jugeant que le lauréat du prix Nobel de la paix avait “consacré sa vie à l’amélioration de l’humanité”.

Dans un communiqué, le secrétaire d’Etat a également exhorté Pékin à “libérer” son épouse “Liu Xia de (sa) résidence surveillée et de la laisser quitter la Chine selon son souhait”.

M. Tillerson, qui rentre jeudi d’une tournée dans le Golfe, a salué un dissident “mort alors qu’il exécutait une longue peine de prison en Chine pour la défense de réformes démocratiques pacifiques”.

“M. Liu a consacré sa vie à l’amélioration de son pays et de l’humanité et à la quête de justice et de liberté”, a encore écrit le chef de la diplomatie américaine.

Ces derniers jours, la Maison Blanche et le département d’Etat s’étaient alarmés du sort de Liu Xiaobo, Washington proposant même qu’il soit soigné aux Etats-Unis.

Le premier Chinois à avoir obtenu le prix Nobel de la paix, en 2010, est décédé jeudi d’un cancer à l’âge de 61 ans, sans que le régime communiste ne le laisse finir ses jours en liberté à l’étranger.

Liu Xiaobo est le premier prix Nobel de la paix à mourir privé de liberté depuis le pacifiste allemand Carl von Ossietzky, décédé en 1938 dans un hôpital alors qu’il était détenu par les nazis.

Même si la défense des droits de l’homme dans le monde peut sembler moins prioritaire pour l’administration de Donald Trump que pour celle de Barack Obama, le département d’Etat n’en continue pas moins de sommer régulièrement la Chine d’améliorer son bilan en la matière.

Le département d’Etat a ainsi appelé cette semaine Pékin à libérer des avocats et des défenseurs des droits humains victimes depuis juillet 2015 d’une “campagne nationale d’intimidation” et d’arrestations.

(©AFP / 13 juillet 2017 18h16)