Le G8 prend fait et cause pour le printemps arabe.



“Les changements en cours au Moyen-Orient et en Afrique du Nord sont historiques et peuvent ouvrir la voie aux mêmes bouleversements que dans l’Europe centrale et orientale après la chute du mur de Berlin”, écrivent-ils dans cette déclaration dont Reuters a pu prendre connaissance vendredi.

“Nous, membres du G8, soutenons fermement les aspirations du printemps arabe et celles du peuple iranien.

“Nous saluons la décision des autorités égyptiennes de solliciter l’aide du FMI et des banques de développement multilatéral et celle de la Tunisie en faveur d’une politique de
prêt conjointe et coordonnée.

“Dans ce contexte, les banques de développement multilatéral pourraient fournir plus de 20 milliards de dollars, dont 3,5 milliards d’euros de la Banque d’investissement européenne, à l’Egypte et à la Tunisie pour la période 2011-2013 afin de soutenir les réformes.

“Les membres du G8 sont d’ores et déjà en mesure de mobiliser une aide bilatérale substantielle pour accroître cet effort”, ajoutent-ils.

 

 

France 24

27/05/2011