La diaspora africaine à Château-Rouge face au duel Le Pen-Macron

A Château-Rouge, le duel du second tour est jugé décevant. Dans ce quartier où vit une importante communauté africaine, beaucoup croyaient en Jean-Luc Mélenchon.

Amadou Sylla, d’origine sénégalaise, vit dans le quartier de Château Rouge, situé dans le 18ème arrondissement de Paris, depuis 23 ans. L’affiche du second tour ne le convainc pas mais c’est surtout la présence de Marine Le Pen, candidate du Rassemblement National, qui le dérange :

“Marine Le Pen a un projet politique, nous sommes tous attachés à des valeurs de la République, il faudrait que ces valeurs-là soient respectées. Malheureusement, on est face à un scénario, cela veut dire que tout est possible.” Tracasseries administratives
De nombreux ressortissants africains que nous avons rencontrés à Château-Rouge, craignent les conséquences d’une victoire de Marine le Pen, sur leur vie quotidienne. La principale : des tracasseries administratives quant au renouvellement des papiers d’identités.

Ahmed Konate, d’origine guinéenne, vit dans le quartier depuis 30 ans. Il ne veut pas vivre dans la peur : “Les tracasseries de papiers, de paperasse, depuis que je suis en France, ça a toujours existé, on a toujours cherché à avoir les papiers avec difficulté. Si Marine Le Pen arrivait, il y aura certaines réactions, elle ne pourra pas appliquer tout son programme.”

Des électeurs encore indécis Alexandre Zongo est couturier franco-burkinabé et dirige un atelier de confection d’habits dans le quartier. Il nous avoue avoir voté Jean-Luc Mélenchon au premier tour. Pour le second, il n’a pas encore pris sa décision :

“Je vais d’abord écouter, mais je n’ai pas d’a priori. Je ne suis pas contre Marine le Pen en fait. On a déjà vu le programme de l’autre, pendant cinq ans, il y a eu les gilets jaunes, par rapport à notre activité, auto-entrepreneur dans nos petites entreprises, on a pris plein fouet quoi. Et là, les charges, c’est énorme. Aujourd’hui, il y a pas mal de petites sociétés qui ont fermé. Avant, les gens arrivaient plus ou moins à s’en sortir, mais c’est plus difficile en ce moment.”

Une déception concernant le bilan économique d’Emmanuel Macron et partagée par de nombreux habitants du quartier de Château Rouge. Une déception également au sujet de la politique africaine du président sortant.

Nadir Djennad

Source: dw.com