Jean-Marie Coulibaly, «Mister Mali 2016» Un noble engagement pour les orphelins de guerre au Mali

7632

«Quel que soit ton travail, fait le avec amour et passion, car dans la vie, seul le travail paye, et tôt ou tard, la récompense frappera à ta porte» ! Tel est le message que Jean-Marie Coulibaly a tenu à adresser à sa génération après son élection comme «Mister Mali-France 2016». C’était le 15 mai dernier dans la salle de spectacle du 12ème Arrondissement de Paris (France), Espace Reuilly.

Cette élection est le fruit de cinq mois de dur labeur et de stress pour essayer de décrocher ce titre de «Mister Mali-France». C’est dans une salle pleine à craquer que le verdict est tombé. Et c’est le candidat N°8, Jean-Marie Coulibaly, qui a remporté le précieux titre devant Oumar Sacko (N°1, 1er dauphin), Lassana Fofana (N°15, 2ème dauphin) et Hamo Soukouna (N°12, 3ème dauphin).

Porteur d’un projet humanitaire cadrant parfaitement avec l’objectif d’INDEME Afrique, association initiatrice de Mister Mali-France, Jean-Marie dit Mohamed Coulibaly a su émerveiller le public lors de ses différentes prestations. Cette force de la nature (2,2m) est un passionné de comédie, un humoriste prometteur. Son projet consiste à faire découvrir le monde cinématographique aux orphelins de son pays d’origine, le Mali. Cela, à travers la réalisation d’un court métrage comique dont les enfants seront au début, au centre et à la fin. «J’aimerais donner l’opportunité aux enfants orphelins de jouer dans un court métrage comique où ils seront derrière la caméra en tant que réalisateurs et metteurs en scène, et aussi devant la caméra en tant qu’acteurs», explique Jean-Marie.
Dans sa présentation, il a évoqué le lien entre la vie et le cinéma, deux mondes qui, selon lui, se rejoignent sur plusieurs plans.

«Le rire, la joie et l’amusement sont des règles d’or dans la vie, mais aussi dans le cinéma», explique le jeune et ambitieux lauréat. Avant de clore, il précisera à l’assistance les qualités que, selon lui, doit posséder un «Mister». Tout au long de son speech, il a bénéficié de tonnerres d’applaudissements de la salle, y compris des jurés. «Mister Mali-France doit avoir un certain nombre de qualités comme la bravoure, la sagesse, la foi, le patriotisme et surtout, le sens de l’engagement», a défendu le candidat sacré par la suite.

Maintenant, Jean-Marie Coulibaly a un an pour réaliser son projet qui sera présenté au public lors de la prochaine édition. La soirée a été riche en émotions. Et cela, malgré quelques désagréments au niveau de l’organisation pour lesquels le Comité Mister Mali-France s’est excusé et devra tenir compte pour les prochaines éditions. Des désagréments vite oubliés par la prestation époustouflante de la Diva Oumou Sangaré du Wassoulou et d’autres artistes, tels que Fababy, Keblack, Naza et Mokobé, qui ont émerveillé le public. Une belle soirée au finish !

Youma COULIBALY
Depuis Paris, France