INSTABILITE DES PRIX DE VIANDE Vers importation de la viande pour soulager la population

Le ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI), après le constat du non-respect des prix consensuels, a rencontré le mardi dernier les acteurs de la filière viande (éleveurs et bouchers) pour mettre le point sur les “i”.

Le chef du département, Abdel Karim Konaté, qui a présidé la rencontre, a exigé des éleveurs et des bouchers le maintien des prix, soit 2000 F CFA le kg de la viande avec os et 2300 F CFA le kg de la viande sans os.
Faute de quoi des mesures seront prises par le gouvernement pour soulager les consommateurs maliens.
Comme mesure, le département du Commerce et de l’Industrie entre envisage de suspendre les avantages que l’Etat accorde aux éleveurs et aux bouchers.
Il s’agit, pour le premier, de ne plus renoncer la taxe à valeur ajoutée (TVA) sur la graine de coton qui leur permet d’avoir l’aliment bétail à un prix raisonnable.
Pour le second, il sera question de suspendre le fonds de garantie que l’Etat a mis à la banque leur permettant d’avoir du crédit bancaire pour développer leur activité.
En plus, des dispositions seront prises pour réduire le nombre de bétail à exporter.
“On ne peut pas permettre que nos bétails ravitaillent d’autres marchés sans que celui de notre pays soit suffisamment fourni pour la consommation nationale”, a-t-il prévenu.
Le ministre Konaté prévoit d’autoriser l’importation de la viande pour soulager les consommateurs maliens si cette augmentation persiste d’ici la fin de cette semaine.
Le ministre a assuré que la qualité de la viande qui sera importée en cas de désaccord ne sera pas un problème. “Cette viande qui sera importée, en cas de non-conformité aux prix conventionnels, répondra aux réalités socio-culturelles de notre pays.
Nous ferons en sorte qu’elle réponde aux normes exigées en la matière”.
Le gouvernement, face à la situation, accorde un temps de réflexion aux acteurs concernés afin de restaurer les prix consensuels.
“Nous allons observer jusqu’à samedi pour que le prix de la viande revienne à ce qui a été convenu.
Le dimanche une mission se rendra sur le terrain pour s’assurer que les prix sont respectés, le contraire nous obligera à prendre des mesures pour le bonheur des Maliens”, a promis le MCI.
Youssouf Coulibaly
Source:L’Indicateur Du Renouveau.17/06/2016.