Infrastructures routières La commune I modernise ses voiries urbaines

Etaient également présents à la cérémonie, le célèbre prêcheur, Chérif Ousmane Madani Haïdara et les notabilités de ce grand quartier populaire.

Le maire de la commune I, Mme Konté Fatoumata Doumbia, dans son allocution a déclaré que “s’il y a quelqu’un qui doit se réjouir c’est bien sûr le maire de la commune I”. Avant d’ajouter : “Chérif Haïdara s’est beaucoup investi, raison pour laquelle la route a été construite”.

Le ministre Ahmed Diane Séméga a, pour sa part, fait remarquer que “c’est dans le cadre de la mise en œuvre du PDES que les travaux de construction des voies d’accès au Centre de santé de Banconi Djanguinebougou ont été réalisés sur financement du budget national”. L’objectif, selon lui, étant de moderniser les voiries urbaines dans la commune I du District de Bamako.

Conclu en deux marchés, totalisant le montant de 997 647 500 FCFa, avec un délai d’exécution de 170 jours, les travaux d’aménagement des voies d’accès au centre de santé de Banconi Djanguinebougou ont été entièrement réalisés. Les travaux consistaient à reconstruire, assainir et revêtir la chaussée des deux voies d’accès au Centre de santé.

Immédiatement après cette première cérémonie, le ministre de l’Equipement et des Transports, Ahmed diane Séméga, et sa délégation se sont rendus à Korofina Nord où il a procédé à l’inauguration de la rue 187.

Ici, le maire de la Commune I n’a pu cacher l’immense joie qu’elle éprouvait et la satisfaction des populations. Tant cette rue donnait du tournis aux usagers surtout en saison des pluies où elle devenait impraticable pour les petits véhicules.

Ahmed Diane Séméga a rappelé que les travaux d’aménagement de la rue 187 s’inscrivent également dans le cadre de la mise en œuvre du PDES. Ils ont été réalisés sur financement du budget national à travers l’Autorité Routière, au titre du programme d’entretien périodique des routes, exercice 2010-2011.

Le ministre a, ensuite, donné les objectifs principaux assignés à ce programme comme étant, entre autres, de contribuer  à la modernisation du réseau routier du District de Bamako, à l’amélioration de la sécurité routière et au confort des usagers et des riverains, à l’amélioration du cadre de vie des populations.

Conclus pour un montant de 886 882 485 FCFA, les travaux ont été réalisés par l’entreprise SITAC. Ahmed Diane Séméga a, enfin, relevé que le maître d’ouvrage du projet est le ministère de l’Equipement et des Transports, représenté par la Direction nationale des routes et que c’est l’AGEROUTE qui a assuré la maîtrise déléguée.

Pierre Fo’o Medjo

Le 22 Septembre 19/09/2011